PRO B

L'EXPLOIT DE LA CLASSE BIBERON DE BLOIS : "ILS PEUVENT ÊTRE TRÈS FIERS D'EUX", APPLAUDIT MICKAËL HAY

Crédit photo : Sébastien Grasset

Diminuée à Fos-sur-Mer, l'ADA Blois est pourtant repartie des Bouches-du-Rhône avec une victoire déterminante (69-66). Un triomphe dû notamment à ses jeunes puisque Mickaël Hay a fait confiance à cinq joueurs de moins de 22 ans.

De retour dans une forme intéressante avec deux succès autoritaires décrochés la semaine dernière à Nantes et contre Antibes, l'ADA Blois subissait un gros test mardi soir à Fos-sur-Mer, face à un concurrent direct pour la montée. Et face au plus bel effectif de Pro B, qui est loin de confirmer depuis un mois les belles promesses du papier et de la Leaders Cup décrochée en novembre (défaites à Souffelweyersheim et Saint-Quentin, des prolongations à domicile contre Poitiers et Antibes), les joueurs de Mickaël Hay s'en sont superbement sortis, s'imposant 69-66 à Parsemain. Une victoire construite en première mi-temps (24-44, 21e minute), et qui doit également beaucoup à la solidité mentale affichée dans le money-time, au moment où Fos-Provence croyait avoir fait le plus dur en reprenant cinq points d'avance (62-57, 35e minute). De quoi faire le bonheur de l'ancien technicien angevin.

« Ce n'était pas le plus beau match de basket, on peut se l'accorder (il sourit).  Mais c'est une grosse victoire. On a mis énormément de points faciles sur contre-attaque en première mi-temps. Ensuite, ils ont intensifié leur défense en seconde période, à l'image notamment de Fairell sur Tyren Johnson. De notre côté, il y avait de la fatigue et on a un peu lâché dans le troisième quart-temps. Mais ce qui est incroyable, c'est qu'on a refusé d'abdiquer. Quand ils passent à +5, on n'était pas loin de craquer, on commençait à s'énerver un peu mais on a su remettre les choses à l'endroit défensivement. C'est la défense de la fin du match qui nous fait gagner, ils ne marquent que quatre points dans les cinq dernières minutes. »

Un succès d'autant plus marquant qu'il a été acquis avec les moyens du bord, à savoir une floppée de jeunes joueurs. Dans le cinq majeur figuraient Hugo Bequignon (19 ans), pour la première fois de sa carrière, Mbaye Ndiaye (22 ans) et Mathis Dossou-Yovo (20 ans). Puis sont venus en relais Sya Plaucoste (notre photo, 19 ans) et même Eliot Thillier (19 ans), strictement inconnu au niveau professionnel jusque-là avec son n°4 non floqué. Un maillot de circonstances puisqu'il a profité des largesses provençales pour inscrire 4 points en 4 minutes de jeu. Et l'on classerait presque Mattéo Legat, pourtant loin d'être un vétéran (24 ans), dans la catégorie des joueurs expérimentés.

l-exploit-de-la-classe-biberon-de-blois----ils-peuvent-etre-tres-fiers-d-eux---applaudit-mickael-hay1618423765.jpeg
Hugo Bequignon, première réussie dans le cinq de départ : 5 points et 2 contres en 14 minutes
(photo : Sébastien Grasset)

Souvent associés, tous à au moins 15 minutes de temps de jeu (pour 89 sur 200 au total), à part le néophyte Thillier, les babys blésois ont fait des merveilles, à l'image du double-double de Mbaye Ndiaye (11 points, 10 rebonds et 2 passes décisives en 34 minutes) et surtout de l'impact de Sya Plaucoste dans le money-time. Surtout connu pour sa participation au concours de dunks du All-Star Game jusque-là, l'ailier francilien a scoré un panier d'opportuniste à l'entame des 120 dernières secondes, afin de faire passer Blois à +3, puis a plié la rencontre grâce à un 2/2 sur la ligne des lancers-francs. Bref, il a été décisif à l'occasion d'une sortie qui restera comme l'une de ses premières soirées références sur la scène professionnelle (8 points à 3/7, 1 rebond et 1 interception en 23 minutes). Un joli symbole de la réussite de la carte jeunes brandie par l'ADA sur les bords de la Méditérranée.

« Les gamins ont été impériaux dans l'intensité. C'était la première apparition chez les pros d'Eliot Thillier, il a été très bien. Hugo Bequignon a été lancé pour la première fois dans le cinq majeur, très bien aussi. Sya (Plaucoste) a été parfait dans l'intensité et il nous met deux lancers-francs et un petit shoot qui fait du bien dans le money-time. On a failli craquer en fin de match mais mes jeunes garçons ont fait preuve de beaucoup de courage, ils peuvent être très fiers d'eux. C'est très bien, ce sont des gamins qui s'entraînent avec moi depuis plus de trois ans. Ils ont des habitudes de travail et ils en sont récompensés ce soir. »

Mais pas le temps de savourer puisqu'un nouveau rendez-vous se profile dès samedi après-midi avec la réception de... Fos-Provence. Avec toutefois des responsabilités diluées au sein de l'effectif blésois puisque Benjamin Monclar et Lamine Sambé devraient être de retour. En attendant, chez un gros du championnat, leurs absences sont complètement passées inaperçues et tout le mérite en revient aux jeunes rotations de l'ADA.

l-exploit-de-la-classe-biberon-de-blois----ils-peuvent-etre-tres-fiers-d-eux---applaudit-mickael-hay1618423858.jpeg
Et en plus, à l'image de ce gros dunk de Dossou-Yovo, les jeunes ont fait le spectacle !
(photo : Sébastien Grasset)

 À Fos-sur-Mer,

14 avril 2021 à 20:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.