JEEP ÉLITE

L'UNION DES CLUBS PROFESSIONNELS DE BASKET A REMIS SES PROPOSITIONS À LA MINISTRE DES SPORTS

L'état des lieux de la situation du basketball professionnel masculin et une liste de proposition a été remis par Didier Rey, le président de l'Elan Béarnais, à Roxana Maracineanu, la Ministre déléguée chargée des Sports, ce samedi à Pau.

En déplacement à Pau, où elle a pris le temps de répondre à Tony Parker et de rassurer le basketball professionnel français, la Ministre déléguée chargée des Sports Roxana Maracineanu y a croisé Didier Rey, le président de l'Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez, qui lui a remis "en mains propres" le document réalisé par l'Union des Clubs Professionnels de Basket sur "la situation et les propositions des clubs de basketball professionnels" masculins concernant leurs difficultés à continuer et préserver leurs activités.

Ce document, que nous nous sommes procurés, fait état d'une perte de 23,5 millions d'euros pour les clubs de Jeep ELITE et de Pro B si le huis clos est maintenu jusqu'au 31 décembre puis qu'une jauge limite de 1 000 spectateurs est instaurée en janvier/février, propose les solutions suivantes :

  • "Sécuriser le recours à l’Activité Partielle, au moins dans la période la plus aigue de la crise que nous vivons aujourd’hui et qui s’accompagne d’une altération de l’activité, tant sportive qu’économique. Certains discours récents ont mis en doute son maintien pour le sport professionnel, ce qui nous semble sans fondement juridique. Ce dispositif avait été très efficace au printemps, et nous permettrait d’assurer un maintien économique avant une reprise «normale» ou presque de l’activité (espérons le plus tôt possible).
  • La mise en place d’un fond de solidarité plus conséquent et, surtout, adapté aux sports de salle avec une prise en compte des nouvelles contraintes du huis clos et non des jauges à 5 000 qui ne bénéficient qu’au football, au rugby et potentiellement aux grandes manifestations (Roland Garros...).
  • En complément de l’Activité Partielle notamment, une exonération des charges patronales depuis le début des restrictions et jusqu’à une reprise normale pour les entreprises entrant dans les secteurs les plus affectés... et sans conditions de perte de chiffres d’affaire (par simplicité, et par cohérence puisque nous sommes par définition un des secteurs les plus «sinistrés»), les clubs ayant déjà subi despertes importantes de chiffre d’affaires depuis le début de la saison.
  • Un abandon exceptionnel des loyers des installations mises à disposition (par les collectivités) que l’Etat pourrait «suggérer» aux élus locaux propriétaires de ces équipements."
07 novembre 2020 à 19:50
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.