PRO B

LAURENT FOIREST : "J'ADORE MON MÉTIER ICI À QUIMPER"

Laurent Foirest
Crédit photo : Sébastien Grasset

Laurent Foirest réalise un très beau parcours de coach à Quimper.

A l'issue de sa carrière de joueur, Laurent Foirest est devenu manager général de l'ASVEL. Un poste qu'il a quitté en 2013. Puis, on l'a vu dans le staff de l'équipe de France A'. Et enfin, à Quimper, alors en Nationale 1 masculine, comme coach principal. Depuis 2016, il mène sa barque à l'UJAP. Après avoir fait monter la formation finistérienne en Pro B, il l'a conduit désormais dans le haut du tableau en deuxième division française. Après 15 journées, les Bretons sont en effet deuxièmes du championnat. Jeune entraîneur (46 ans), assistant en équipe de France masculine, le Marseillais avoue se plaire à l'UJAP et n'a pour l'instant pas de plan de carrière.

"Mes envies ressemblent à celles que j’avais quand j’étais joueur, a-t-il expliqué sur LNB.fr. Je veux dire que je n’aspire qu’à vivre à fond le moment présent, sans penser trop à l’après. Ensuite, si de bonnes opportunités se présentent, on verra ce qu’il convient de faire. Je n’ai jamais eu de plan de carrière en tant que joueur, je ne vais pas changer même maintenant que je suis devenu coach. Je me donne à fond, je profite, j’adore mon métier ici à Quimper. Pour commencer une carrière de coach, franchement, je n’aurais pas pu trouver endroit aussi idéal. Les dirigeants, ici, sont honnêtes, francs du collier et ne font pas rêver les gens pour rien. Quand je vois ce qui a pu se passer cette saison, avec un coach viré après quelques journées alors qu’il venait d’obtenir la montée pour son club, c’est du grand n’importe quoi ! Et des décisions totalement incohérentes, il y en a eu d’autres cette saison ! Alors moi, c’est vrai que quand je me souviens de l’attitude de mes dirigeants, il y a deux ans, quand on a enchaîné 14 défaites consécutives... Qu’ils étaient toujours là à me rassurer, me conforter à mon poste, me dire « on travaille sur la durée et on a vu ce que tu as fait avant », j’apprécie vraiment."

L'ancien d'Antibes, Pau, Vitoria et l'ASVEL reste prudent pour la suite de la saison. Après avoir lutté pour se maintenir, il aimerait goûter aux playoffs. Sans en faire l'objectif numéro un de l'équipe.

"Je vais faire mon Guy Roux mais notre objectif, en début de saison, c’est toujours le maintien. Et faire mieux que la saison précédente. Maintenant, bien sûr qu’on aimerait bien aller chercher les playoffs. On a vu qu’on était capable de battre quelques bonnes équipes, de produire du bon basket. On va donc tout faire pour essayer d’aller accrocher une 8e place et de s’inviter en playoffs. Mais l’objectif, ce n’est pas la montée, mais au moins de faire découvrir à cet effectif ce que sont les playoffs qui sont quand même un vrai kif quand tu es joueur..."

Ce samedi, Quimper se déplace à Souffelweyersheim, le quatrième du championnat.

23 janvier 2020 à 16:34
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.