PRO B

LE RÉCAP DES MOUVEMENTS DE PRO B : LE GRAND CHAMBOULEMENT À ANTIBES, NANTES ET BLOIS BONS ÉLÈVES

Crédit photo : Sébastien Grasset

Malgré une grande inquiétude économique liée aux matches à huis clos, certains clubs de Pro B ont préféré modifier leur effectif afin d'obtenir de meilleurs résultats.

Aix-Maurienne Savoie Basket

Après 10 journées, Aix-Maurienne occupe la 18e place du championnat de Pro B avec un bilan quasi-identique à l'avant-dernier (Gries-Oberhoffen) de 2 victoires pour 9 défaites. Ce début d'exercice peut s'expliquer par des erreurs de recrutement à l'image d'A.J Hess. Le shooteur arméno-américain n'a disputé que la préparation et un match de Leaders Cup avant de faire ses valises. De la même manière, Xavier Ford a quitte la Savoie alors qu'il était arrivé avec l'étiquette de meilleur scoreur du championnat de Suisse. Pour palier aux départs, Emmanuel Schmitt a appelé deux anciens de la maison : Ilari Seppala et Benoit Mbala mais aussi Antonio Ballard. Reste à savoir si les modifications d'effectif vont permettre au club de se maintenir avec plus de sérénité que les dernières saisons.

Antibes Sharks

Il s'en passe des choses cette année du côté des Sharks d'Antibes. Après 10 journées de championnat, le club a fait parler de lui notamment à cause de l'affaire Cleanthony Early. Signé pour 5 ans, le joueur américain est finalement reparti dans son ancienne équipe en Arabie Saoudite après seulement quelques matches. Sur le banc, Nikola Antic a vite été mis à la porte avant de laisser sa place à Anthony Stanford, son assistant. Avant que celui ne redevienne adjoint, pour laisser la place à Daniel Goethals, signé lui aussi pour une longue période (deux ans et demi). Et pour espérer quitter sa 16e place, Antibes a donc choisi de se renforcer avec les arrivées de Byron Wesley et Carl Lindbom.

ADA Blois

  • Départ (0) :
  • Arrivée (0) :

L'ADA Blois compte bien aller chercher son ticket pour la Jeep ELITE cette année. Et pour cela, Julien Monclar (GM) et Mickael Hay (coach) ont, une fois de plus, réalisé une belle intersaison avec un mélange entre joueurs d'expériences (Monclar, Johnson, Tanghe) et jeunes prospects (Ndiaye, Dossou-Yovo). Deuxième ex-aequo avec trois équipes, l'Abeille des Aydes mise sur la continuité et fait confiance à son groupe.

Denain

C'est la grosse surprise de ce début de saison, Denain Voltaire occupe la première place du championnat de Pro B avec un bilan de 8 victoires pour 3 défaites. Il faut dire que le recrutement a été plus malin sur les bords de l'Escaut malgré deux erreurs qui ont vite été reparés sans pour autant impacter l'alchimie du groupe. Et notamment, Mehdi Chalah (GM) et Rémy Valin (coach) ont eu le nez fin en s'attachant les services d'Anthony Racine qui n'était que partenaire d'entraînement à Boulazac passé la mi-septembre. Avec l'arrivée de Stephen Brown et Ruphin Kayembe, l'équipe de Denain a pris une nouvelle dimension.

ALM Evreux

Neno Asceric, coach de la l'Amicale de la Madeleine, aurait sûrement pu espérer un début de saison plus tranquille. Avec de nombreuses blessures dans son effectif, le technicien serbo-autrichien n'a cessé d'apporter des modifications dans son groupe. Après les blessures de Bashir Ahmed et Pedro Barral, le staff d'Evreux a fait appel à Yunio Barrueta et Austin Tilghman avant de les confirmer jusqu'à la fin de la saison. Après de longues négociations, Dylan Affo Mama porte enfin le maillot de l'ALM au contraire de Darel Poirier et Blaz Mesicek. Les deux joueurs ont effectué des "piges fantômes" soit pour un récalage à la visite médicale, soit par choix. Mais malgré tout cela, Evreux reste dans la course pour les playoffs après 10 journées et s'est même offert le luxe de battre le favori Blois.

Fos-sur-Mer

Lorsqu'une équipe n'enregistre aucun changement au cours de la saison, c'est souvent le signe que le recrutement a été bon et Fos ne déroge pas à la règle. Seul Karim Atamna est arrivé au début de la saison pour remplacer Lucas Hergott, victime d'une grosse blessure l'obligeant à s'asseoir sur le banc pour l'ensemble de l'exercice. Vainqueur de la Leaders Cup, les Byers possèdent sûrement l'effectif le plus dense du championnat avec un mix entre jeunesse (Dokossi, McClain, Massa) et expérience (Caner-Medley, Choquet, Burrows). Et pour densifier encore plus son effectif, Rémi Giuitta a rappelé un ancien de la maison en la personne de Mamadou Dia. Avec lui, le club a enregistré une seconde arrivée, celle de Jonathan Augustin-Fairell en tant que remplaçant médical de Jaraun Burrows.

Gries-Oberhoffen

Dernier du championnat, Gries ne cesse de modifier son effectif depuis le début de saison. Sur les 16 contrats disponibles, le club alsacien en a déjà utilisé la totalité alors qu'Asier Zengo et Amanze Egekeze sont tous les deux à l'infirmerie. Sur les 15 joueurs utilisés par Ludovic Pouillart depuis le début de la saison, 12 ont déjà commencé un match dans le 5 majeur. Ce chiffre illustre parfaitement l'instabilité de cette équipe et cela se reflète sur le terrain avec un bilan de deux victoires et sept défaites. Pour ne rien arranger, l'équipe a été victime d'une épidemie de Covid-19 dans son équipe au moment du retour des internationaux.

Lille

Lille est peut-être la plus grosse déception de ce début de saison avec seulement 3 victoires pour 7 défaites. A l'aube de l'exercice, Jean-Marc Dupraz avait pourtant expliqué viser le Top 3 grâce au recrutement de Kelly, Novas Mateo et Moses. On imagine donc la déception du technicien du LMB qui a dû laisser partir les deux derniers. Sans club depuis sa saison 2019-2020 avec Nancy, Dinma Odiakosa a fait du bien à la raquette lilloise. Avec deux victoires en 3 matchs, le club nordiste a réussi à se sortir de la zone de rélégation avant la trêve internationale, de bon augure pour la suite.

SLUC Nancy

Attendu comme l'un des gros clients du championnat de Pro B, le SLUC Nancy déçoit en ce début de saison en occupant seulement la septième place. Le bilan n'est pas si bon qu'il aura dû l'être avec 6 victoires pour 4 défaites. Une septième place logique puisque Nancy se retrouve derrière Blois, Saint-Quentin, Vichy-Clermont et Denain notamment, 4 équipes qui ont battu les hommes de François Peronnet. Après le départ du Néerlandais Yannick Franke, le SLUC a signé un ancien joueur de Pro B, Andell Cumberbatch. Depuis son arrivée, il tourne à 15 d'évaluation en 7 matchs et il a été important lors la victoire face à Quimper au moment de la reprise de la Pro B.

Nantes

  • Départ (0) :
  • Arrivée (0) :

Avec 6 victoires en 10 matches, Nantes occupe la huitième place du championnat. Si Terry Smith réalise un excellent début de saison, René Rougeau a connu plus de difficultés jusqu'ici. L'intérieur américain de 34 ans tourne "seulement" à 9,9 points et 4,4 rebonds de moyenne, des statistiques en baisse par rapport à la saison dernière. Malgré une belle claque à Saint-Quentin et une défaite inatendue à Poitiers, Jean-Baptiste Lescronier n'a pas retouché son effectif. Pour le match de reprise, Nantes a bien débuté face à la faible équipe d'Antibes et une victoire 96 à 67.

Paris Basket

En début de saison, le propriétaire du Paris Basket, David Kahn a eu le nez fin en réalisant un recrutement plus "light" que d'ordinaire. L'ancien dirigeant des Minnesota Timberwolves craignait que la saison 2020-2021 n'aille pas jusqu'à son terme. Mais une fois les annonces de la LNB faites, le club de la capitale est passé à l'action avec le recrutement pour deux saisons de Ryan Boatright. Avec l'ancien meneur de Vilnius, Paris a signé un gros client de la Pro B qui confirme les espoirs du club de monter en Jeep ELITE dès cette année. En plus de cela, Paris s'est offert une signature "bonus" avec l'arrivée du rappeur américain Sheck Wes.

Poitiers Basket

Toujours dans la difficulté en début de saison, Poitiers s'est finalement relevé à la surprise générale grâce à de nombreux mouvements au sein de l'effectif. Mais le premier ajustement s'est fait sur le banc avec le départ du duo Navier-Brault qui a laissé la place à Andy Thornton-Jones et Grégory Thielin. Puis, le staff a recruté coup sur coup Mathis Keita et Jamar Abrams avant de compléter plus tard l'équipe avec Soriah Bangura pour remplacer Sade Aded Hussein. Et ces changements ont fonctionné puisque le club a maintenant un bilan de 3 victoires pour 7 défaites. La dernière victoire face à Paris a permis au club de sortir de la zone de rélégation, une première depuis la saison 2018-2019.

Béliers de Kemper

Laurent Foirest continue à faire des merveilles dans le Finistère sur la lancée de la saison précédente. Actuellement troisième du championnat, Quimper a été forcé d'effectuer un ajustement suite à la sérieuse blessure au genou d'Ovijidus Varanauskas. Et le choix s'est porté sur Josip Bilinovac, ancien joueur du Cibona Zagreb qui n'a disputé qu'un seul match pour le moment. La malédiction des meneurs étrangers continue après la blessure de Stanimir Marinov en 2019 et celle de Jeffrey Xavier en 2017. Avec 7 victoires et 3 défaites, Quimper semble moins impacté que prévu par le départ du duo Moneke-Dussoulier. Et c'est notamment dû à l'excellente saison de Bathiste Tchouaffé qui tourne à 15 points de moyenne.

Rouen

Avec un bilan de 4 victoires et 6 défaites, autant dire que le début de saison de Rouen n'est pas de plus réussi. La sérénité semble difficile à trouver depuis l'entame de l'exercice 2020-2021. Samir Mekdad a été mis sur la touche car plus désiré par son coach avant de faire son retour dans le groupe par exemple. Matic Rebec, qui est arrivé à Rouen avec le statut de champion d'Europe 2017, a finalement quitté le navire en premier à cause de soucis d'intégration. Et c'est Ryan Harrow qui est arrivé à sa place. Mais pour le moment, il n'a disputé qu'une seule rencontre pour 8 points et 4 passes décisives en 11 minutes.

Saint-Chamond

Habitué à tourner autour de la huitième place, Saint-Chamond déçoit aussi cette saison avec 4 victoires et 7 défaites. Les joueurs d'Alain Thinet sont donc 14e au classement mais les arrivées récentes d'Arthur Bruyas (licence ASP avec Roanne) et Edogi (remplaçant médical de Jérôme Cazenobe) pourraient changer la donne. Il faut dire que le club de la Vallée du Gier n'a pas été épargné par les blessures. Successivement, Théo Bouteille, Mohamed Queta et Jérôme Cazenobe ont dû s'asseoir sur le banc suite à des blessures sérieuses. Très performant la saison dernière, l'ancien arrière du Paris Basket a signé son retour face à Saint-Quentin et sera un élément important d'une potentielle remontée au classement.

Saint-Quentin

Au bord de la descente la saison dernière, l'équipe de Saint-Quentin est tout simplement métamorphosée sous les ordres de Julien Mahé. L'ancien coach du BCM a eu le nez fin avec les venues de Parker Jackson-Cartwright, Hugo Besson et Akwasi Yeboah. Hormis la blessure de Djibril Marico qui a été remplacé par Basile David, aucun mouvement n'a eu lieu dans l'effectif. Cette stabilité et ce côté sexy permet à Saint-Quentin d'être quatrième de la Pro B avec 7 victoires en 10 matchs.

Souffelweyersheim

Du côté de Souffelweyersheim, Stéphane Eberlin a décidé de faire confiance à la jeunesse pour apporter de la densité à son effectif. Après Essomé Miyem, c'est Thomas Hanquiez qui vient d'être signé cette semaine par le club alsacien pour remplacer Gary Berchel. Encore un blessé après les arrêts d'Oumarou Sylla, Michael Oguine et Maxime Hmaé. Onzième au classement, Souffel' peut espérer remonter au classement et pourquoi pas viser le top 8. 

Vichy-Clermont

  • Départ (0) : 
  • Arrivée (1) : Daniel Utomi (Kauhajoki, Finlande)

Après une saison 2019-2020 difficile, Vichy-Clermont joue les premiers rôles pour le moment cette année. Guillaume Vizade a réussi à créer une équipe très solide composé des joueurs d'expériences français comme David Denave et Charles-Henri Bronchard. Très bon élément de la JAVCM, Johan Lofberg va être écarté des terrains pour quelques mois et c'est Daniel Utomi qui va le remplacer. Le report du match face à Gries l'a empêché de disputer son premier match officiel mais il devrait jouer ce week-end face à Rouen.

12 mars 2021 à 15:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ETIENNE LE PAPE
Etienne Le Pape
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.