PRO B

MATT CARLINO : "JE PENSE QUE JE N’ÉTAIS PAS ENCORE VRAIMENT PRÊT"

Matt Carlino
Crédit photo : Olivier Fusy

Après une première expérience terminée prématurément à Boulazac, Matt Carlino est revenu avec succès en Pro B.

L'été dernier, la Chorale de Roanne n'a fait venir que deux nouveaux joueurs : le pivot Ferdinand Prénom et le combo-guard Matt Carlino (1,88 m, 26 ans). Ce dernier n'est pas un inconnu en France puisqu'il a évolué à Boulazac en 2015. Mais en cours de saison, il a quitté le club pour rentrer chez lui, à cause du mal du pays. Interrogé sur le site Internet de la Ligue Nationale de Basket, l'Américano-Italien revient sur cette expérience.

"Je pense que je n’étais pas encore vraiment prêt pour tout ça. La transition entre la vie universitaire, être entre étudiants, faire la fête, et une installation sur un autre continent, ce n’est pas évident. Les gens à Boulazac étaient très gentils avec moi, mais c’est vrai que c’est une petite ville et que j’ai eu un mal fou à m’adapter. J’avais le mal du pays tout le temps et puis, comme c’était ma toute première année, je ne me rendais pas compte que j’étais dans un bon club, avec une bonne situation et l’assurance d’être payé à temps, tout ça. C’est un mélange de plein de choses mais ça venait surtout de moi. Quand j’y repense, c’était plutôt une très bonne expérience et c’est même plutôt drôle de me retrouver ici, à Roanne, avec Alexis (Tanghe) et David (Jackson) qui étaient avec moi à Boulazac."

Cette saison, Carlino est tout simplement le joueur le plus productif de la meilleure équipe (2e ex-aequo avec le leader Nancy et vainqueur de la Leaders Cup) de la première moitié de saison. Il dit bien se sentir au au sein de cette équipe.

"Le coach et moi avons une relation très fructueuse, je crois. Il m’a de suite expliqué comment il souhaitait m’utiliser et c’est quelque chose qui me va parfaitement. Avant même que j’arrive ici, il m’avait expliqué tout ça. En fait, je ne commence pas les matchs, mais le plus important est d’être sur le terrain quand le match se joue. Côté poste, j’évolue essentiellement en meneur de jeu. Mais avec pas mal de liberté pour créer et scorer. Et je suis tellement heureux que l’équipe gagne que je suis prêt à faire n’importe quoi pour que ça continue. Et puis, dans le basket de Laurent, les rôles sont... mixtes. Vous jouez au poste 1, mais vous pouvez très bien vous retrouver dans l’aile avec un autre joueur qui monte le ballon."

Roanne, après une grosse défaite contre Rouen, n'est plus leader de Pro B. La Chorale et Matt Carlino ont jusqu'à mardi pour se remettre la tête à l'endroit et affronter Nantes pour la 22e journée de Pro B.

08 mars 2019 à 15:45
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.