PRO B

MEHDI CHALAH (GM DE DENAIN) : "CETTE ÉQUIPE A UNE ÂME ET DU COEUR"

Mehdi Chalah
Crédit photo : ASC Denain

Septième de Pro B la saison passée, Denain repart avec un effectif remanié pour ce nouvel exercice. Mehdi Chalah, le tout jeune General Manager du club (27 ans), vante les mérites d'un projet structuré, basé sur le développement des talents et la responsabilisation des jeunes.

Par Antoine Delplanque,

Septième de Pro B la saison passée, Denain est reparti avec un effectif remanié pour ce nouvel exercice. Mehdi Chalah, le tout jeune General Manager du club (27 ans), estime conduire un projet basé sur le développement des talents et la responsabilisation des jeunes.

Comment s’est déroulée la préparation de Denain ?

Mehdi Chalah : "La préparation a été compliquée au niveau de l’organisation. Plusieurs de nos matchs ont été annulés mais ce n’était pas de notre fait. Nous avons été épargnés pour l’instant, à l'exception d'Armand Mensah. Nous respectons scrupuleusement le protocole très stricte que nous avons mis en place à destination de tous les acteurs du club, avec une attention particulière pour l’équipe pro et son staff."

Votre équipe a bien changé lors de cette intersaison.

"Nous avons remanié 80% de notre effectif. Le mercato a commencé très tôt, sans visibilité sur notre budget, alors que nous étions toujours confinés. Nous n’avons pas renouvelé certains de nos joueurs majeurs - comme Pierric Poupet qui a pris d’autres responsabilités dans le club. Nos jeunes sortaient quant à eux de la période U23."

Quel regard portez-vous donc sur ce groupe ?

"Nous avons une belle et jeune équipe qui a besoin de travailler et possédant une forte marge de progression. On fait ce que l’on sait faire à Denain : une équipe avec un petit budget, des jeunes qui découvrent le monde professionnel au contact d’un club bien organisé, et des joueurs plus expérimentés."

Le tout coaché par un jeune coach déjà expérimenté, à savoir Rémy Valin.

"C’est la particularité de ce club. Lorsque nous gagnons la Leaders Cup en 2018, c’est avec une équipe très jeune, basée sur des joueurs qui sont aujourd’hui reconnus du circuit pro (Antoine Wallez, Mehdy Ngouama, Jean-Philippe Dally ou encore Jérôme Cazenobe). Quand je vois les publications de la Jeep ELITE ou de niveau supérieur et que j’aperçois Chima Moneke, Yakouba Ouattara, Jerry Boutsiele, William Howard ou encoez Isaïa Cordinier, je me rappelle que ces talents sont passés par chez nous pour leur première expérience professionnelle."

C’est important pour vous de bonifier cette ADN de développeur de talents ?

"Bien sûr. Je suis fier de cet héritage qui est parti pour continuer cette saison avec des jeunes qui ont beaucoup de travail devant eux avant de - je l’espère pour eux - faire de belles carrières professionnelles : Quentin Losser, Matthieu Missonnier, Armand Mensah, Ismaël Cadiau et Brahim Dohou."

mehdi-chalah--gm-de-denain-----cette-equipe-a-une-ame-et-du-coeur-1603720366.jpeg La jeune escouade denaisienne devrait faire parler d'elle cette saison (photo : ASC Denain)

« La marge de progression du groupe est extraordinaire »

Certains dossiers importants ont échoué, comme celui de Babacar Niasse...

"Nous souhaitions effectivement le garder, ses affaires étaient encore à Denain car sa place était ici. Il a été vite intégré et nous comptions sur lui pour cette saison. On l’a attendu mais les clubs de Jeep ELITE ont joué le jeu habituel de temporisation. Pour au final ne pas beaucoup offrir de temps de jeu aux jeunes."

Amadou Sidibé, aujourd’hui à Evreux, était pressenti à Denain ?

"C’est un dossier qui m’a déçu sur ce qui était possible de faire entre clubs, en terme d’entente cordiale. Je crois pouvoir dire que Sidibé était chez nous techniquement et juridiquement mais je ne suis pas un joueur de poker. Parfois il faut savoir rater un bon joueur, surtout dans ces conditions."

Pourquoi s’être séparé de Justin Raffington ?

"C’est un bon joueur mais il n’est pas adapté à cette division. Il vient de retrouver un club en Espagne (La Corogne) et je suis très heureux pour lui. C’est un mec extraordinaire, et la division espagnole lui correspondra sans doute mieux physiquement. Ruphin Kayembe qui vient d’arriver sera beaucoup mieux à ce poste de pivot."

Quelles sont les forces de l’effectif ?

"La cohésion. C’est une équipe qui a une âme et du cœur. Elle ne lâche pas malgré sa jeunesse. Le groupe vit très bien. Sa marge de progression est extraordinaire."

Et quels seraient les points faibles ?

"C’est contradictoire mais le manque d’expérience peut être un point faible. On manque de gars qui dans les moments plus difficiles feront la différence. Mais j’ai confiance en ce groupe et son potentiel."

mehdi-chalah--gm-de-denain-----cette-equipe-a-une-ame-et-du-coeur-1603722293.jpeg Adversaires l'an passé, Ruphin Kayembe et Chris Ndow évoluent désormais ensemble. Le Congolais apporte par la même occasion son expérience de la Pro B (photo : ASC Denain)

« Les gens ont besoin d’éléments de fierté »

Quel joueur doit prendre le jeu offensif à son compte ?

"On attend beaucoup de Chris-Ebou Ndow, c’est notre capitaine et il doit être décisif dans les moments importants. Nous attendons également beaucoup d’Anthony Racine qui est dans un rôle de joueur majeur cette année. Il n’est pas le remplaçant de quelqu’un, c’est un pilier de l'équipe qui doit scorer et entrainer l’équipe."

Si vous n’avez pas d’objectif fixe pour le championnat, quelle est votre vision de la Leaders Cup ?

"Elle existe, il faut l’utiliser. J’ai le souvenir des sept bus de supporters qui se sont rendus à Marne-la-Vallée pour supporter Denain. Ici on ne va pas tous les jours à Disneyland. Les gens ont besoin d’éléments de fierté, et ça en fait partie. Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration et seulement former des jeunes.

Et pour fini, avez-vous pour ambition de créer un centre de formation ?

"Nous avons plusieurs équipes élites jeunes dont une équipe pré-nationale et nous travaillons sur la question de centre de formation afin d’avoir une belle équipe réserve pour suppléer les professionnels. C’est le rôle de Pierric Poupet en tant que responsable des sections jeunes. C’est le projet du club pour les prochains mois ! Nous continuons de développer ce club, un petit parmi les grands..."

31 octobre 2020 à 14:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.