PRO B

MICKAEL HAY SE FÉLICITE DES PROGRÈS DÉFENSIFS DE JOE BURTON

Joe Burton
Crédit photo : Chartres

Pour l'entraîneur de Blois, Mickael Hay, Joe Burton est un meilleur joueur qu'il y a deux trois ans.

Revenu en France l'été dernier après une expérience au Japon, Joe Burton (2,01 m, 28 ans) était arrivé à Blois avec une surcharge pondérale importante (pas loin de 160 kg). L'amérindien ne pouvait pratiquer le basket que Mickaël Hay prône. Quelques mois plus tard, l'intérieur semble comprendre là où son coach veut en venir. À savoir faire de lui un meilleur défenseur comme nous l'a expliqué l'entraîneur de l'ADA au sortir de la victoire de son équipe à Evreux le week-end dernier : 

« Il y a un vrai changement (entre la présaison et aujourd'hui). Je savais très bien qu’en prenant un joueur comme celui-là, ce n’était pas forcément dans les prototypes de joueurs que j’ai l’habitude de prendre. C’était à la fois un pari pour lui et pour moi. On voulait le faire progresser, pas en terme de statistiques car de mettre 30 points par match il l’a déjà fait mais cela ne lui a pas permis d’aller plus haut. Donc le deal entre nous est qu’il fasse des progrès défensivement, sur des placements, sur la volonté, etc. Et je trouve que depuis la reprise, c’est nettement mieux. Le problème c’est qu’il est arrivé avec un surpoids important donc il fallait qu’il perde du poids. Je pense que là il a compris là où on voulait en venir. Avant il ne pouvait pas se déplacer comme il voulait. Il m’a fait des gros matchs à Gries, contre Poitiers. Il fait des efforts. Alors quand j’entends « Joe Burton ce n’est plus le même joueur qu’il y a deux trois ans », et bien pour moi c’est un meilleur joueur. Il est plus complet aujourd’hui. S’il veut aller dans un championnat plus élevé, ça passera par là. »

Joe Burton a réalisé l'une de ses meilleures copies de sa saison face à son ancien club avec 13 points, 16 rebonds, 4 interceptions et 8 fautes provoquées pour 23 d'évaluation en 30 minutes. Samedi, l'ancien MVP de Pro B va retrouver sur sa route Vichy-Clermont et un certain Mohamed Koné, qui l'avait très bien muselé lors de la finale des playoffs 2016 entre Evreux et Le Portel. Un joli duel entre deux pivots au profil opposé.

31 janvier 2019 à 07:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching