PRO B

MVP DU CAMP LNB, ALEXANDRE MOISY DÉCOUVRE LA DURE LOI DU MONDE PRO

Alexandre Moisy SOMB
Crédit photo : JP Carlier

Sorti du centre de formation de l’EBPLO (Élan Béarnais Pau Lacq- Orthez), Alexandre Moisy a traversé toute la France pour rejoindre Boulogne-sur-Mer où il évolue en qualité de deuxième meneur.

Par Théo Quintard

Champion de France Espoirs avec l'Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez, finaliste du Trophée du Futur et MVP du camp organisé par la Ligue Nationale de Basket (LNB), Alexandre Moisy (1,75 m, 22 ans en novembre) a dernière saison jeune exceptionnelle l'an passé. Il était un chaînon important du système de l’entraîneur Julien Martin, tournant à 14,4 points à 50,2% de réussite aux tirs, 6,1 passes décisives et 3,6 rebonds en 33 minutes. 

C’est surtout lors du camp LNB de fin de saison qu’il s’est démarqué aux yeux de son désormais ex-coach, Germain Castano. De très bons rendements (15,3 points, 4,3 rebonds et 5,3 passes décisives) combinés à une productivité régulière (pas un match en dessous de 17 d’évaluation) lui ont permis d’être élu meilleur joueur de cet événement. Puis de signer au Stade Olympique Maritime Boulonnais en Pro B.

"Boulogne a été la première équipe à me proposer un projet concret et je n'ai pas hésité. Deux jours après le camps c'était déjà signé (un contrat de deux ans, NDLR). C'était un option logique car durant ces trois jours (au camp LNB), j'ai été coaché par Germain Castano et sa façon de voir le basket m’a plu. Il a cette volonté de vouloir pousser le ballon et de développer le jeu rapide en jouant à haut tempo, même si, cette année l’équipe était faite de façon à être plus défensive que les équipes précédentes du SOMB. Germain est un véritable meneur d’hommes. De plus, son projet m'a tout de suite paru être le meilleur choix pour moi. L'intégration s'est très bien passée, autant niveau basket qu'en dehors, les gens du nord sont très accueillants."

Mais suite à une défaite face à Rouen (79-83) le 23 décembre, Germain Castano a été démis de ses fonctions, après huit ans de bons et loyaux services. La formation du Stade Olympique Maritime Boulonnais (SOMB) est à présent dirigée par Olivier Bourgain, qui était manager général du club avant cette éviction.

"Il partage le même regard du basket que portait Germain donc il n'y a pas eu forcément d'énorme changement. Il me donne souvent des conseils, me félicite quand c'est bien mais il m'engueule quand je fais des mauvais choix."

Après Arthur Rozenfeld l'année dernière, le club somiste a choisi de faire de nouveau confiance à un jeune français en relai d'un Américain. A ce jour, le Varois passe 14 minutes de moyenne sur le terrain pour 2,9 points, 1,1 rebond et 1,6 passe décisive.

"Mes débuts ont été plutôt satisfaisants puisque j'ai réalisé de bonnes prestations en début de saison. Mais ensuite j'ai connu une période plus compliquée individuellement avec l'enchaînement des défaites et le contexte assez mouvementé avec le départ de Germain. Le fait que nous soyons relégable a aussi joué."

En effet, bien moins performants qu'espérés, les Nordistes ont connu moultes changements dans leur effectif depuis le début de la préparation. Avec ces difficultés internes, Moisy vit une découverte du professionnalisme en accéléré.

"J'ai la chance de pouvoir m'appuyer sur des joueurs d'expériences tel que Xavier (Corosine) , Kevin (Mendy) qui sont là pour me donner des conseils ou m'épauler quand la situation est compliquée à gérer ainsi que ma famille et mes amis. Quant à Mike Gonsalves, notre assistant, il essaye de communiquer avec nous en permanence pour toujours resté concernés. Il me dit de me tenir prêt, de garder confiance en moi et d'être patient."

Autre constant, Boulogne-sur-mer est l'équipe de la division qui crée le moins avec 15 passes décisives par match.

"Bien-sûr, le nombre de ballons perdus par match fait partie des facteurs qu'on veut améliorer. Notre circulation de balle n'est pas assez bonne. Nous avons perdu beaucoup de match de peu à cause de ce phénomène. Je pense que cet enchaînement de défaites a affecté notre confiance."

Pour autant, malgré ses résultats décevants, la passion reste la même autour du SOMB. À l’image des centaines de supporters venus animer les tribunes pour la finale de la Leaders Cup Pro B le dimanche 19 février, les supporters restent fidèles à leur équipe. Ils n'ont pas boudé la finale de Leaders Cup malgré la défaite 88 à 80 contre Roanne.

"Nos supporters sont nombreux à faire les déplacements, leur soutien est très important. Notre but de fin de saison est de gagner un maximum de matchs et de leur donner un beau spectacle même si cette saison est difficile."

Pas loin d’être abattu lors dans cette première finale LNB de la saison 2016/17 (45-18 au milieu du deuxième quart-temps), le SOMB a su revenir sur les talons de Roanne, à seulement 5 points. Mais la Chorale a gardé son sang froid avec une impressionnante maîtrise de Joe Burton en fin de match.

"Notre inconstance nous fait défaut avec une très mauvaise première mi-temps et une bonne deuxième partie. Malheureusement, cette rencontre est un peu à l'image de notre saison. Mais nous comptons bien changer ça."

Et cela a commencé avec une victoire solide (90 à 69) contre le leader d'alors, Fos Provence, samedi pour la 19e journée de championnat.

Avec 7 victoires et 12 défaites, le SOMB reste tout de même avant-dernier et relégable. La fin de saison ne peut être que crispante pour les supporters boulonnais avec la lutte pour le maintien en deuxième division. Même si le Top 8 reste accessible avec 2 victoires de retard sur le Top 9 et encore 15 journées à jouer. Reste que cela n'apparaît pas dans la bouche des joueurs.

"Collectivement, l'objectif est de sauver le club de la relégation au plus vite."

C'est plus prudent en effet. Mais sait-on jamais ?

28 février 2017 à 15:01
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
17 novembre - 00h15
NBA Extra
17 novembre - 01h00
Philadelphia 76ers
Utah Jazz
17 novembre - 01h00
Boston Celtics
Toronto Raptors
17 novembre - 09h15
Philadelphia 76ers
Utah Jazz
17 novembre - 11h00
Boston Celtics
Toronto Raptors
Coaching