PRO B

NANCY : CHRISTIAN MONSCHAU REMERCIÉ, FRANÇOIS PERONNET REPREND LE FLAMBEAU !

Crédit photo : Sébastien Grasset

Les ponts étaient rompus entre la direction du SLUC Nancy et Christian Monschau. Sans surprise, la solution interne a été privilégiée avec la promotion de l'ancien entraîneur limougeaud.

Et voici la première surprise de l'année 2020 en LNB ! Alors que le SLUC Nancy semblait avoir trouvé son rythme de croisière avec trois victoires consécutives (à Paris, contre Denain et à Fos-sur-Mer) pour boucler le mois de décembre avec de sérieux doutes en début de saison, le club lorrain s'est séparé de son entraîneur Christian Monschau. Si les résultats sportifs sont loin d'être réjouissants depuis l'arrivée de l'ancien coach gravelinois à Gentilly en 2018 (éliminé en quart de finale par Saint-Chamond l'an dernier, une 6e place laborieuse à la trêve), le président Aurélien Fortier a brandi dans L'Est Républicain l'argument d'une communication impossible avec son technicien afin de justifier sa décision.

"Aucune communication était devenue possible avec la Direction du club, laquelle pourtant n’a pas ménagé ses efforts pour améliorer les relations avec Christian Monschau. Dans ces conditions, il est devenu pour moi impossible de travailler avec lui au présent comme au futur."

Débarqué à Nancy au cours de l'intersaison dans les valises de Youri Verieras en tant qu'assistant-coach, François Peronnet va endosser le costume d'entraîneur principal à la place de Christian Monschau. Un choix tout sauf surprenant dans la mesure où le natif de Chaumont connait déjà parfaitement l'effectif nancéien et possède une expérience du haut niveau, à l'image de ses huit matchs dirigés en EuroCup la saison dernière avec Limoges.

Peronnet, la fin de la pente glissante ?

Il retrouve ainsi la Pro B où il a connu ses plus belles heures, à l'époque de Châlons-en-Champagne en 2005/06, menant l'ESPE jusqu'en finale des playoffs, un parcours qui lui a valu le trophée de meilleur entraîneur de Pro B. Peut-être ce retour dans l'antichambre lui permettra de retrouver de la réussite, lui qui hormis son expérience exotique à Tokyo en 2016/17 n'a connu que des échecs : il fut licencié en cours de saison de deux clubs de Pro A envoyés sur le chemin de la relégation (par Bourg-en-Bresse en 2006 et Orléans en 2015), remercié après une saison à la tête de Quimper qui ne supporta pas la transition entre l'épopée Olivier Cousin en 2007 (jusqu'en finale de Pro B) et l'anonyme 12e place de l'année suivante et laissa une image plus que contrastée à Limoges dans un contexte similaire (assistant promu en cours de saison après l'éviction de l'entraîneur principal) malgré la qualification en playoffs décrochée au printemps dernier. Premiers éléments de réponse dès ce week-end avec la réception de Saint-Chamond. Une affiche qui réveille de douloureux souvenirs aux abords de Gentilly...


François Peronnet à Fos-sur-Mer le 27 décembre lors de sa dernière en tant qu'adjoint de Christian Monschau
(photo : Sébastien Grasset)

06 janvier 2020 à 18:55
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.