PRO B

OLIVIER CORTALE : "C’EST TELLEMENT UN PLAISIR DE POUVOIR JOUER"

Olivier Cortale BC Gries Oberhoffen 201819 1
Crédit photo : BC Gries Oberhoffen

Olivier Cortale fait des débuts fracassants avec Gries. Le contraste est étonnant après sa saison 2017/18 passée sur le banc de Strasbourg.

Ses sorties en pré-saison 2017 promettaient beaucoup. Olivier Cortale, poste 4 de 2,07 m au talent reconnu, a le profil pour s'imposer au haut-niveau. Un "strectch 4" de grande taille trop rare dans le basketball français, un profil qu'affectionne pourtant Vincent Collet. Mais le jeune parisien n'a pas joué à Strasbourg en 2017/18, ou pendant peu de temps. Vite barré par Darion Atkins, Louis Labeyrie, Jérémy Leloup, Damien Inglis et même Florent Piétrus, il a enchaîné les matchs sans voir le terrain avant de finir la saison en... Espoirs. Une saison très difficile pour lui, avant d'être libéré de son contrat peu avant la fin de saison avec des mots durs de Vincent Collet sur son potentiel.

"C’était une saison frustrante, c’est sûr, reconnait-il dans une entrevue publiée sur le site Internet de la LNB. J’avais vraiment bossé très dur tout l’été pour arriver prêt au mois d’août. J’avais aussi, je pense, effectué une grosse présaison, avec des stats plutôt pas mal mais… Finalement, cela ne s’est pas goupillé comme prévu. Oui, c’était frustrant, mais j’ai continué à travailler dur toute l’année en me disant que c’était une épreuve, que la vérité d’une saison n’était pas définitive. Et surtout que j’aurais l’occasion, plus tard, de prouver ce que je valais. Je n’ai jamais baissé les bras et j’ai continué à bosser. En fait, ce qu’il s’est passé à la SIG, c’est qu’il y a eu très vite des arrivées sur mon poste (Piétrus et Inglis, ndlr), ou encore des joueurs, comme Darion (Atkins), signé à la base pour jouer en 5 mais qui au final a évolué en n°4, ou encore Jérémy (Leloup) qui devait plutôt évoluer dans l’aile. Tout ça m’a pas mal affecté. Résultat, je ne me sentais pas hyper bien, pas en confiance en tout cas, et les choses n’ont pas bien tourné. Strasbourg, c’est aussi une grosse écurie, avec des joueurs énormes. Je pense à Miro (Bilan) ou Louis (Labeyrie), qui ont tous deux effectué une grosse saison. Le contexte était difficile."

Le jeune joueur (21 ans), s'il évoque sa frustration, ne parle pas de revanche et surtout ne s'en prend à personne à la SIG. "Je n’ai pas très envie de rentrer là-dedans." Aujourd'hui, il se concentre sur sa nouvelle mission : s'affirmer à Gries - club qu'il a vite rejoint à l'intersaison - en Pro B en même temps que club s'implante en Pro B. Il réussit plutôt bien son coup à titre individuel avec des statistiques très intéressantes sur le début de saison (24,3 d'évaluation en 29 minutes en 4 matchs de Leaders Cup, 23,3 d'évaluation en 28 minutes en 3 matchs de championnat). Et si Gries n'a gagné qu'un match de championnat sur trois, elle a tenu tête à Roanne puis Orléans, deux favoris. Il est clairement LE prospect à suivre

"Honnêtement, je ne suis concentré que sur la saison en cours. Je ne pense pas du tout à la suite mais je suis à fond pour aider l’équipe à gagner match après match en étant le plus performant possible sur le terrain. C’est tellement un plaisir de pouvoir jouer, avoir des responsabilités, que je ne suis pas du tout en train de tirer des plans sur la comète. Là, j’ai produit des stats sur les premiers matches, c’est vrai, mais ce n’est encore rien comparé à ce qu’il reste à jouer dans la saison. Je suis ambitieux, c’est certain, mais ma seule ambition pour le moment, c’est de tout faire pour maintenir ce niveau de performance et aider ainsi Gries à obtenir un maintien disons... tranquille. Après, on verra..."

De sages paroles.

31 octobre 2018 à 17:40
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
18 novembre - 11h00
Euro Féminin Qualificatifs : Roumanie / France
18 novembre - 18h25
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
19 novembre - 13h00
Limoges
Nanterre
19 novembre - 15h00
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
19 novembre - 23h30
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
Coaching