PRO B

PHILIPPE BRAUD ANNONCE SA RETRAITE, "À MOINS QUE BOURG..."

Crédit photo : Vincent Janiaud

Moins responsabilisé par Christian Monschau que ce qu'il a pu connaître auparavant, le shooteur vit actuellement à Nancy la dernière ligne droite de sa carrière professionnelle.

Pendant que l'ensemble de la planète basket fêtait mercredi les anciens meilleurs ennemis Dwyane Wade et Dirk Nowitzki, une autre fine gâchette annonçait sa retraite dans un anonymat beaucoup plus certain. Interrogé par L'Est Républicain, Philippe Braud a confirmé qu'il allait raccrocher les baskets à bientôt 34 ans. Enfin, à moins que la JL Bourg ne fasse appel à ses services, elle qui avait décidé à contre-cœur de ne pas le renouveler en 2017 pour son retour en Jeep ÉLITE malgré cinq ans de bons et loyaux services.

"[Qu'est ce qui pourrait me faire changer d'avis ?] Rien ! À moins que Bourg-en-Bresse me demande de venir jouer. Comme nous retournons à Bourg, où ma femme va reprendre son activité de podologue…"

Philippe Braud restera comme l'un des meilleurs shooteurs de la dernière décennie en LNB. Formé à l'Élan Chalon, passé ensuite par Roanne et Bourg-en-Bresse avant de poser ses valises à Gentilly ces deux dernières saisons, le Clermontois a su progressivement étoffer son jeu et sa panoplie, alors qu'il était au départ considéré comme un joueur unidimensionnel, certes capable de prendre feu à tout moment. Vu pendant neuf saisons en Jeep ÉLITE et six saisons à l'étage inférieur (7,2 points à 43% en 503 matchs LNB), l'arrière du SLUC a construit (pour l'instant ?) l'intégralité de son palmarès avec la JL Bourg en remportant la Leaders Cup Pro B en 2016 et le titre de champion de France Pro B en 2017, sans oublier les playoffs d'accession en 2014.

 

Professionnel depuis 2004, Philippe Braud ne restera pas dans le monde du basket une fois la saison terminée. Désireux de changer de rythme de vie, l'Auvergnat s'oriente vers une reconversion dans la comptabilité.

Je vais devenir père au foyer. Depuis quelques années déjà, je prépare par correspondance un diplôme de comptabilité et gestion. D’ailleurs, j’ai des examens prévus les 20, 22 et 23 mai… Étant plutôt "matheux", j’ai toujours aimé ça : la compta, les finances, le droit fiscal… Je me donne deux ans pour finaliser mon diplôme. Ensuite, j’espère pouvoir travailler dans la compta, tout en poursuivant jusqu’au master."

Mais en attendant, Philippe Braud a déjà prévenu les habitués de Gentilly : il souhaite boucler son parcours sur une bonne note en montant en Jeep ÉLITE. Une ambition légitime au vu de la seconde place actuelle du
SLUC Nancy, à une seule longueur du leader roannais.


Philippe Braud en 2012 avec la Chorale de Roanne
(photo : Olivier Fusy)

11 avril 2019 à 13:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.