PRO B


QUI POUR REJOINDRE BLOIS EN JEEP ELITE ?

Jaraun Burrows
Crédit photo : Sébastien Grasset

Les playoffs de Pro B débutent ce vendredi soir. Présentation des 1/4 de finale. 

Les playoffs d'accession à la Jeep ELITE débutent ce vendredi soir. Voici une présentation des quarts de finale.

  • Roanne (2e) - Denain (10e)

La Chorale de Roanne a réalisé une magnifique saison (26 victoires - 8 défaites). Un bilan qui en temps "normal" les aurait certainement amené directement à la 1ère place et donc au titre. Mais Blois a fait encore mieux, réalisant un parcours exceptionnel. Avec l'avantage du terrain jusqu'à la finale et l'expérience d'un groupe qui connaît très bien les playoffs mais aussi les joies d'un titre (Robert Nyakundi et Clément Cavallo avec Hyères-Toulon en 2016, Alexis Tanghe avec Bourg-en-Bresse en 2014 et Boulazac en 2017), Roanne fait figure de favori pour ce 1er tour. C'est également un prétendant sérieux à la victoire finale. Sur une excellente dynamique, Laurent Pluvy peut compter sur un groupe au complet afin de faire céder Denain grâce à sa défense (67,4 points encaissés, la meilleure de Pro B).  

Denain n'a aucune pression à avoir et peut devenir un spécialiste des matchs couperets. En obtenant son ticket pour les playoffs grâce à sa victoire en Leaders Cup en février dernier (au dépend d'Orléans en finale), les protégés de Rémy Valin se sont ensuite un petit peu relâchés (6 victoires et 9 défaites). Le club a connu quelques blessures dont celle de son meilleur joueur pour le reste de la saison (Lance Goulbourne), ce qui explique aussi le bilan négatif en saison régulière (16 victoires - 18 défaites). Les Nordistes, qui en début de saison visait le top 5, ont terminé à la 10e place. Mais les playoffs sont faits pour écrire l'histoire et Denain a des arguments pour faire trembler la Chorale, comme l'adresse longue distance (2e équipe rentrant le plus de tirs à 3-points)

Confrontations (1-1) :

20 octobre 2017 : Denain - Roanne (88-90)

6 février 2018 : Roanne - Denain (65-69)

 

  • Orléans (3e) - Rouen (10e)

Ils ne veulent pas s'éterniser en Pro B. Ils, se sont les orléanais. Relégué de Pro A il y a tout juste un an, l'OLB compte sur un effectif remodelé (arrivées récentes de Ferdinand Prénom et Keydren Clark pour pallier respectivement aux absences de Miralem Hilalovic et Alex Abreu) afin de retrouver l'élite du basket français. La dernière participation d'Orléans aux playoffs de Pro B remonte à 12 ans. En 2006, sous le nom de l'Entente orléanaise Loiret, le club avait terminé invaincu (5 victoires) et accédait à la Pro A. Alors bis répétita ? Après une phase aller impressionnante (2 défaites en 17 matchs), les coéquipiers de Kyle McAlarney - qui dispute ses derniers matchs de sa carrière - ont connu quelques défaites sur la phase retour, dont celle à domicile contre Blois et à Roanne, deux prétendants au titre. Meilleure adresse du championnat (49%), numéro 1 aux passes décisives (22) et à la marque (85,8 points) et logiquement à l'évaluation (101,7), l'OLB fait figure de favori. Elle pourra aussi s'appuyer sur l'expérience de so duo "made in Pro A" Kyle McAlarney - Marcellus Sommerville. 

Equipe surprise du championnat, c'est sans aucune pression - à l'image de Denain - que Rouen aborde cette seconde phase du championnat. Depuis la saison 2010-2011, le club seino-marin n'avait plus goûté aux joies des playoffs. C'est donc pour la 1ère fois que la KindArena servira d'écrin pour les playoffs, pour peut-être, créer une belle surprise. Rouen, plus petite masse salariale (489 000 euros) affronte la plus grosse masse salariale (1 059 000 euros). "C'est David contre Goliath" confiait Alexandre Ménard dans Paris-Normandie. Si le RMB en est ici, c'est notamment grâce à son duo le plus prolifique de Pro B, Amin Stevens - Obi Emegano, respectivement meilleur marqueur (18 points) et second marqueur (17,5 points) du championnat. Les Rouennais devront toutefois faire sans Carl Ponsar et Desmond Williams. Déjà pas favorite, l'équipe d'Alexandre Ménard voit ses chances considérablement diminuées. A l'image de leur entraineur, Rouen ne lâchera rien.

Confrontations (2-0) :

20 octobre 2017 : Rouen - Orléans (70-79)

6 février 2018 : Orléans - Rouen (94-77)

 

  • Fos-sur-Mer (4e) - Nancy (7e)

Depuis 2011, Fos se qualifie en playoffs, mais depuis 2 ans le club ne parvient pas à rallier la finale, à chaque fois éliminé lors du match d'appui à domicile. En 2016 contre Le Portel, en 2017 contre Nantes. Alors cette fois-ci, c'est la bonne ? Fort d'un groupe très expérimenté (la plus haute moyenne d'âge), Rémi Giuitta a affiché ses ambitions en enrôlant dernièrement Louis Campbell pour suppléer à la blessure de Xavier Gaillou. L'ancien meneur de Strasbourg, qui a connu des déceptions en finale de Pro A sous le maillot de la SIG, parviendra-t-il à décrocher un titre en France ? Grâce à ses rotations et son intensité défensive sur 40 minutes, Fos a de quoi aller au bout, d'autant que la dynamique sur laquelle sont lancés les fosséens est très bonne (6 victoires pour terminer la saison régulière). Mais il faudra passer l'obstacle nancéien. Attention aux pertes de balles, Fos étant l'équipe qui égare le plus le ballon (15,3 balles perdues par match).

En terminant 7e de la saison régulière (19 victoires et 15 défaites), le SLUC a un peu déçu. Sans véritable leader offensif, le meilleur marqueur étant Dewayne Russell (13,5 points), Nancy avait peu de marge d'erreur. Les hommes de Gregor Beugnot se sont aussi montrés trop permissifs à Gentilly (10 victoires pour 7 défaites), ce qui amenuisait leur chance de prétendre à une plus haute place. Avec des joueurs d'expérience et qui ont remporté des titres en Pro B (Mickael Var avec Boulogne en 2014, Philippe Braud avec Bourg en 2016 ou encore Gaetan Clerc avec Boulazac l'an dernier), le SLUC s'est renforcé au dernier moment afin de mettre toutes ses chances de son côté. Les arrivées de Bastien Vautier et d'Alexandre Chassang (qui remplace Valentin Chery, blessé) seront-elles bénéfiques ? A l'inverse de Fos, Nancy a terminé la saison sur une mauvaise dynamique (3 défaites consécutives).

Confrontations (1-1) :

4 novembre 2017 : Fos - Nancy (67-75)

3 mars 2018 : Nancy - Fos (63-66)

 

  • Lille (5e) - Saint-Chamond (6e)

Longtemps Lille a tenu la dragée haute à l'OLB durant la phase aller du championnat, mais petit à petit les deux équipes ont baissé pavillon. Toutefois, le bilan du LMBC est très bon (23 victoires et 11 défaites). Lille pourra compter sur un effectif de 12 joueurs (un luxe en Pro B) pour venir à bout de Saint-Chamond. Une force sur laquelle les Lillois vont logiquement s'appuyer. Les rôle-players auront leur importance. La saison dernière, les Nordistes avaient l'avantage du terrain au 1er tour mais s'était fait sortir d'entrée par Evreux. Lille ne voudra pas reconnaître cette désillusion. Le LMBC pourra compter sur ses étrangers dont le très polyvalent Marcos Suka-Umu (14 d'évaluation) mais aussi sa défense (la 3e de Pro B avec 70,6 points encaissés).

Pour les couramiauds, c'est en revanche une découverte. En trois saisons de Pro B, Saint-Chamond va disputer pour la 1ère fois de son histoire les playoffs. Complémentaire, expérimenté, le club de la Vallée du Gier s'articule autour de 4 joueurs qui seront toujours au club les prochaines années (Guichard, Hoyaux, Paumier, Rinna) et peut compter sur son attaque (79,5 points, 4e de Pro B) pour venir à bout de Lille. "Si on commence à mettre dedans, on va etre compliqué à jouer. On vit, on meurt avec ça." déclarait Mathieu Guichard dans Le Progrès. Sur le plan athlétique, Lille semble au-dessus. Mais là où le SCBVG peut faire la différence c'est grâce à son collectif (3e au nombre de passes décisives). Une opposition de style qui ne fait pas peur aux hommes d'Alain Thinet.

Confrontations (1-1) :

20 octobre 2017 : Saint-Chamond - Lille (69-71)

6 février 2018 : Lille - Saint-Chamond (58-61)

Et vous, quel est votre favori pour accompagner Blois en Jeep ELITE ?

25 mai 2018 à 19:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching