PRO B

ROMAIN POINAS (EVREUX) : "MÊME DANS MES RÊVES JE NE PENSAIS PAS METTRE 15 POINTS"

Romain Poinas
Crédit photo : Sabine De Leest

Fortement diminué, Evreux a pourtant battu Chartres 94-87 avec l'apport inattendu de Romain Poinas pour son premier vrai match avec l'ALM.

Il reste 46 secondes de jeu. Le score est de 86-85 en faveur d'Evreux face à Chartres. Antwan Scott trouve Romain Poinas dans le corner, seul. Son 3 points réussi fait lever toute la salle et permet à Evreux de compter 4 points d'avance. Derrière, le jeune ailier va chercher un rebond défensif décisif après le tir longue distance manqué d'Olivier Romain et se rend sur la ligne des lancers-francs. Avec sang-froid, il transforme les 2 lancers-francs. Le dernier rebond du match sera pour lui, comme tout un symbole. À 20 ans, celui qui évoluait encore avec les espoirs monégasques il y a quelques mois a été l'un des hommes forts du money-time et plus globalement du match.

En 9 matchs de championnat, le jeune ailier a disputé en tout et pour tout... 5 minutes de jeu (2 min à Orléans et 3 min contre Nantes). Vendredi soir, il a tout simplement fait exploser ses statistiques avec 32 minutes passées sur le parquet pour une note finale de 15 points (dont 3/7 à 3-points), 7 rebonds, 2 passes et 2 interceptions pour 19 d'évaluation. Et pourtant, Fabrice Lefrançois, le coach ébroicien, ne savait pas jusqu'à son entrée en jeu à la 7e minute du match, s'il allait pouvoir compter sur lui.

"Ce matin (vendredi), ça ne s'est pas très bien passé. J'ai vomi, et ce toute la journée, non pas par le stress mais parce que je souffre d'une gastro. J'avais dis au coach que je ne savais pas si j'allais jouer. Au final, avec toutes les blessures, il n'y avait plus le choix."

Car après 27 secondes de jeu, le sort s'acharnait encore et encore pour Evreux. Sous le panier, Damien Bouquet se tenant la cheville droite, la tête entre les genoux. Le meilleur joueur français à l'évaluation quittait prématurement ses partenaires. Déjà privé de Théo Leon (commotion cérébrale), Drake Reed (commotion cérébrale), Kevin Lavieille (élongation aux ischios), Ruphin Kayembe (déchirure aux ischios), Kevin Dinal (en phase de reprise) ainsi que d'Alex Acker (non qualifié mais dont la lettre de sortie a été délivrée par la FIBA à... 18h !), c'est avec 5 pros et 2 jeunes joueurs qu'Evreux allait dominer Chartres dans sa salle (ou frigo ébroicien on serait presque tenté de dire). Un match qui restera longtemps dans la mémoire des supporters ébroiciens et pour Romain Poinas.

"On a été héroïque. C'est une vraie victoire collective ! Même dans mes rêves je ne pensais pas mettre 15 points. Bon après je joue 32 minutes quand même. Je ne m'attendais pas à autant de temps de jeu. Il y a eu de l'émotion à la fin du match, le public m'a remercié, c'était fou. J'ai tellement galéré en début d'année. Mon meilleur souvenir en carrière ? Ah oui clairement, c'était un truc de fou."

Malgré tout, on ne conseillera pas aux futurs jeunes joueurs d'être malade avant une grande première dans un match pro. En tout cas, l'ALM peut compter sur ses jeunes pour les prochains matchs. Romain Poinas et ses coéquipiers ont communié avec leur public à l'issue de cette victoire pleine d'abnégation et de courage. 

À Évreux,

15 décembre 2018 à 14:36
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching