PRO B

ROUEN, NANCY ET ORLÉANS ASSURENT, GRIES SURPREND VICHY-CLERMONT

Gries gagne chez la JAVCM 30 mai 2019
Crédit photo : BCGO

Trois des quatre rencontres de la soirée ont vu la hiérarchie être respectée. Orléans a disposé de Poitiers, Rouen de Blois et Nancy de Saint-Chamond. Seul Gries-Oberhoffen s'est imposé à l'extérieur, à Vichy Clermont.  

Orléans (81-67 face à Poitiers), Rouen (97-78 contre Blois) et Nancy (73-70 devant Saint-Chamond) ont tous fait parler la hiérarchie ce jeudi soir pour le compte des quarts de finale aller des playoffs d'accession. Seul Gries-Oberhoffen a réussi a s'imposer en terre adverse, chez Vichy-Clermont, au terme d'une fin de match des plus haletantes (91-93).

Dans son Palais des Sports, Orléans ne s'est pas manqué au devant de Poitiers. Pourtant, pendant presque 30 minutes, les Poitevins ont fait plus que jeu égal avec leurs hôtes orléanais. Si le premier quart-temps se concluait sur un score de parité (23-23), le PB86 faisait la course en tête sur une bonne partie de la deuxième période (32-35, 18e minute). Il fallait une grosse fin de période de l'OLB (11-0) pour compter 7 longueurs d'avance à la pause (42-35). Malgré cela, Poitiers parvenait à recoller au score (47-45, 24e minute) avant que la supériorité des locaux ne fassent la différence en fin de match. Avec 8 points d'avance avant les dix dernières minutes (61-53), Orléans remportait le dernier acte 20-14 et s'imposait finalement assez largement, 81 à 67. Miralem Halilovic était le grand monsieur de la soirée avec 23 points (9/10), 9 rebonds, 4 passes décisives et 3 interceptions (pour une évaluation de 35). 

Rouen sans trembler, au contraire de Nancy

Rouen recevait Blois dans une Kindarena logiquement acquise à sa cause. Bien que les coéquipiers de Carl Ponsar (22 points et 6 rebonds) et Jessie Begarin (12 points, 6 rebonds et 3 passes décisives) se soient imposés assez largement (97-78), il y eu bel et bien match pendant la première période (44-39 à la pause). Mais le coup d'accélérateur après la pause (12-0 en quatre minutes) et un troisième quart-temps remporté 29-12 eurent raison des velléités de l'ADA. Avec sept joueurs affichant 9 points ou plus et une domination aux rebonds (40 à 33), Rouen continue sur sa lancée de fin de saison et tentera d'aller décrocher un deuxième succès synonyme de qualification samedi au Jeu de Paume. 

Sur le papier, la rencontre Nancy-Saint Chamond était sans doute la rencontre la plus équilibrée. Le début de match était serré (14-14, 6e minute) mais les Lorrains terminaient mieux la première période pour un prendre un premier avantage de six longueurs (24-18). Mais Saint-Chamond sentait le coup possible et prenait les commandes du match, notamment grâce à Grismay Paumier (17 points, 5 rebonds). A l'image du premier acte, le SLUC terminait mieux le quart temps et gardait quatre points d'avance à la pause (43-39). Au retour des vestiaires, le score ne bougeait que très peu. Nancy inscrivait 13 points, les visiteurs 7 et l'écart grandissait (56-46). Et alors que les locaux comptaient 15 points d'avance et semblaient se diriger tranquillement vers le succès (65-50, 34e minute), le SCVBG rendait le scénario improbable en signant un 20-4 pour mener à l'entame de l'ultime minute (69-70). Heureusement pour le SLUC, Souleyman Diabaté (7 points, 9 passes décisives) puis Marcellus Sommerville, sur la ligne des lancers, permettaient aux leurs de s'imposer 73-70. Pour Saint-Chamond, le coup aurait été beau et il faudra désormais s'imposer à domicile. 

Gries réalise le gros coup de la soirée

Ce que Saint-Chamond n'a pu réaliser, Gries l'a fait. Après un très bon départ (20-30, 10e minute), les Alsaciens connaissaient un gros trou d'air dans le deuxième quart temps. Un terrible 30-13 plaçait le BCGO à sept unités de Vichy-Clermont, qui semblait avoir trouvé son rythme de croisière (50-43). La troisième période tournait également à l'avantage du troisième de saison régulière (71-63). Et puis, comme souvent cette saison, les coéquipiers d'un Olivier Cortale en grande forme (17 points, 7 rebonds) et de la paire Forcada-Zengotitabengoa en mode "double-double" (12 points, 10 passes décisives pour le premier, 14 points, 10 rebonds pour le second) rendaient la fin de match folle. Le point d'orgue fut certainement le gros tir primé de Forcada à 30 secondes du buzzer (86-89). David Denave (22 points) avait beau lui répondre de la même manière à 12 secondes du terme, le meneur catalan distillait son dernier et dixième caviar à Gide Noël qui concluait d'un lay-up offrant le succès aux Alsaciens. Avec l'appui de leur public, le BCGO pourrait bien poursuivre son rêve samedi. 

 

 

30 mai 2019 à 23:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
JULIEN HARTMANN
Julien Hartmann
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.