Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Orléans bat Le Mans et enregistre le retour de D.J. Strawberry

Ce duel entre l’Orléans Loiret Basket et le Mans Sarthe Basket aura tenu toutes ses promesses ce dimanche soir. Portés par un excellent Chris Warren, Orléans est parvenu à résister aux Manceaux pour s’offrir un succès très important (98-89).

Chris Warren délivre Orléans face au Mans

Après une entame de match serrée (16-18, 10′), les deux équipes réglaient peu à peu la mire. Plus agressifs en défense et adroits sous le cercle, les joueurs de Germain Castano viraient logiquement en tête à la pause (40-31, 20′). Ce dimanche après-midi, l’OLB a pu compter sur un Chris Warren exceptionnel (33 points à 9/11 et 11 passes décisives pour 41 d’évaluation) pour se défaire d’une équipe mancelle très accrocheuse. Si Warren a écoeuré les Manceaux, TaShawn Thomas (12 points, 7 rebonds et 3 passes décisives pour 19 d’évaluation) et Scott Bamforth (16 points, 4 rebonds et 3 passes décisives pour 14 d’évaluation) auront tout tenté pour ramener son équipe et entretenir le suspense jusqu’au bout, en vain. Le Mans revenait à trois  longueurs des orléanais à une minute de la fin (88-85, 39′) avant de craquer définitivement dans le money-time. Orléans s’imposait finalement 98 à 89 et signait ainsi sa quatrième victoire de la saison.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques du match

Le retour de Strawberry pour fêter ça

Par ailleurs, le succès contre le MSB n’était pas la seule bonne nouvelle dominicale pour l’OLB. Le club du Loiret a également annoncé le  retour de D.J. Strawberry (1,96m, 36 ans). Libéré par l’Élan Béarnais suite au rétablissement de Gregor Hrovat,, l’ancien ailier de l’Olympiakos s’est engagé jusqu’à la fin de la saison. Strawberry connaît bien l’OLB puisqu’il y a déjà joué lors de la saison 2019-2020 (13,1 points à 44%, 2,3 rebonds et 3,4 passes décisives en moyenne). Après deux petites apparitions sous le maillot palois (10 points à 45%, 6,5 rebonds et 3 passes décisives), il est attendu dès demain à Orléans. « La première des raisons pour laquelle on signe un joueur, c’est qu’on a une équipe de neuf pros, et je n’ai passé que 40 minutes d’entraînement avec neuf pros depuis le mois d’août, entre le Covid et les blessés… Je suis fatigué », a expliqué Germain Castano à La République du Centre. « La deuxième raison, c’est que je pense que Chris Warren est un vrai poste 1, Marcus Paige est vrai poste 2, LaMonte Ulmer un vrai poste 3 et il manquait un mec intermédiaire. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion