Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Rachat des Metropolitans 92 : aucune « proposition sérieuse » reçue par la mairie de Boulogne-Billancourt

Betclic ELITE - La mairie de Boulogne-Billancourt, propriétaire des Metropolitans 92, est revenue sur la cession avortée du club à Luc Dayan et ses investisseurs. Un projet fantôme, à en croire l'élu Pierre-Christophe Baguet.
Rachat des Metropolitans 92 : aucune « proposition sérieuse » reçue par la mairie de Boulogne-Billancourt

Les Metropolitans 92 définitivement K-O.

Crédit photo : Julie Dumélié

Le feuilleton concernant la poursuite des Metropolitans en Pro B la saison prochaine a définitivement pris fin samedi au terme d’âpres discussions entre Luc Dayan, représentant du fonds d’investissement américain Eurostep Ventures, et la mairie de Boulogne-Billancourt. Une fin malheureuse pour le club des Hauts-de-Seine, dont la disparition est définitivement prononcée après plus de trois décennies passées au niveau professionnel.

« On ne sait pas vraiment qui est derrière »

Une triste fin actée par le refus de la mairie de la commune altoséquanaise, samedi, de céder le club pour un 1€ symbolique et en échange du paiement par le groupe de repreneurs des 1,2M€ de dettes contractées par les Mets. Un scénario décrit par Luc Dayan que réfutait Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, dans les colonnes du Parisien dimanche. Démentant l’existence d’une dette, l’élu LR allait jusqu’à nier l’existence même d’un projet digne de ce nom porté par le pool d’investisseurs. « Nous n’avons jamais reçu une proposition sérieuse de ces gens-là. D’ailleurs, on ne sait pas vraiment qui est derrière. La mairie n’a jamais donné son accord, nous avons voté l’arrêt du club au conseil municipal de juin »

Un épilogue pour le moins ubuesque qui ponctue, comme un symbole, une saison tout aussi chaotique, un an seulement après l’unique finale du championnat de France disputée par le club dans son histoire et perdue face à l’AS Monaco. Seule consolation dans ce tableau bien sombre : la survie annoncée par Pierre-Christophe Baguet du centre de formation des Mets 92. Une structure réputée qui a notamment vu passer Bilal Coulibaly (2,03 m, 19 ans) ces dernières années.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
leon_21
Le maire annonce le maintien du centre de formation..... Je suis pas forcément au fait de toutes les finesses administratives, mais il me semble que -au basket - un centre de formation est forcément affilié à un club professionnel. Sachant que tout club de betclic elite a déjà un centre de formation (obligation dans les statuts il me semble), il va le faire vivre et survivre comment son centre de formation ????
Répondre
(1) J'aime
djigga- Modifié
Déjà, il y a fort à parier que ce centre de formation ne va vivre qu'un an voir deux ans et pas plus ! C'est pour laisser du temps aux joueurs de pouvoir se retourner en trouvant une autre structure ou en passant totalement pro ailleurs. C'est la Mairie de Boulogne qui va financer une grosse partie. Plus des subventions habituelles allouées à ce genre de structure. Et il ne faut pas oublier non plus, qu'un centre de formation n'est pas gratuit. Les joueurs (enfin les familles) payent comme on payent une grosse école privé, chaque année.
Répondre
(0) J'aime