Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Les Metropolitans 92 définitivement condamnés à la disparition, l’ALM Évreux repêchée ?

Pro B - Alors que l'espoir d'un sauvetage in extremis a été entretenu jusqu'au bout, la mairie de Boulogne-Billancourt a finalement renoncé à céder les Metropolitans 92. Par conséquent, le club altoséquanais ne sera pas engagé en Pro B à la rentrée et va être rayé de la carte du basket franaçais. De quoi faire les affaires de l'ALM Évreux, qui peut entrevoir la perspective d'un repêchage.
Les Metropolitans 92 définitivement condamnés à la disparition, l’ALM Évreux repêchée ?

Les Mets 92 de Fabian White ont connu leur dernière saison

Crédit photo : Julie Dumélié

Cette fois, c’est la fin… Et pourtant, contrairement à ce qui s’est passé sur le terrain cette saison (4v-30d), jusqu’au buzzer final, les Metropolitans 92 ont eu l’espoir de survivre. Pour cause, Le Parisien rapporte qu’un accord avait été trouvé samedi entre la mairie de Boulogne-Billancourt, propriétaire du club, et Luc Dayan, dont le projet de reprise s’articulait autour du fonds d’investissement américain Eurostep Ventures. Pour un euro symbolique et une reprise d’une partie de la dette, à hauteur de 1,2 million d’euros.

Rétropédalage en dernière minute

Parfait au vu de l’échéance imposée par la Ligue Nationale de Basket aux Mets : dernier délai samedi minuit pour déposer un recours gracieux auprès de la DNCCG et demander l’inscription en Pro B. Sauf que la mairie boulonnaise a fini par se dédire au dernier moment, renonçant à signer la vente. « Boulogne nous avait fait une contre proposition vendredi et Sam (Katzin-Simon, l’un des principaux actionnaires du groupe Eurostep Ventures) avait accepté », a expliqué Luc Dayan au Parisien. « Les avocats avaient rédigé l’accord. Tout était finalisé et à peine 30 minutes après avoir donné son accord, la mairie de Boulogne revenait sur sa décision. C’est à se demander s’ils voulaient réellement céder le club. » Par conséquent, les Metropolitans 92, malgré une situation financière nette positive, sont cette fois définitivement voués à la disparition.

Avec Victor Wembanyama ou Bilal Coulibaly, les Mets auront connu une incroyable saison 2022/23… pour rien (photo : Christophe Canet)

La fin, brutale, d’une longue histoire du basket professionnel à Levallois, club formateur par excellence. Place forte de la balle orange en Ile-de-France, la bourgade cossue de l’Ouest parisien a connu son heure de gloire dans les années 90, participant aux playoffs de Pro A à plusieurs reprises et s’offrant deux titres de champion de Pro B. L’épopée des Cardiac Kids, entre 1997 et 1999, marquera notamment les esprits : une bande de gamins, adepte de la zone press, qui épuisera ses adversaires, jusqu’à s’offrir le sacre en deuxième division et se hisser en finale de Coupe de France. Une fusion avec le Paris Basket Racing, en 2007, ballottera ensuite le club d’appellations en appellations : Paris-Levallois, Levallois Metrolitans puis Boulogne-Levallois, depuis le rachat par la mairie de Boulogne-Billancourt en 2019.

Après une inoubliable saison 2022/23, marquée par la folle épopée du duo Victor Wembanyama – Bilal Coulibaly et , les dirigeants du club ont pourtant sciemment détruit tout ce qui avait été construit, à cause d’une gestion « calamiteuse », pour reprendre l’expression employée par le président de la ligue, Philippe Ausseur. Tout une année de décisions incompréhensibles, jusqu’à l’hara-kiri samedi soir : le rétropédalage sur l’accord pourtant donné quelques minutes auparavant…

La fin de l’incertitude à Évreux ?

Très agacée par l’incertitude autour de son avenir, l’ALM Évreux pourrait être la grande gagnante de l’insondable politique de la mairie de Boulogne-Billancourt. 17e de Pro B, et donc sportivement relégué en Nationale 1, le club normand devrait être repêché dans l’antichambre suite à la disparition des Mets. Ce qui serait un immense soulagement localement dans l’un des bastions du basket français, avec un club qui n’avait jamais quitté la LNB jusque-là, avec certes (déjà) un repêchage sur tapis vert au terme de la première saison de la ligue en 1988.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
nanther
Je ne souhaite pas m'exprimer sur la question de la responsabilité de la municipalité de Boulogne Billancourt sur la disparition de ce club, notamment parce que les choses sont peut-être plus complexes que cela. Mais, bien que je partage le point de vue général de notre ami Mick sur les repêchages des clubs, j'aimerais bien que l'ALM Evreux soit effectivement repêchée vu que notre autre ami Gai resterait dans notre "cercle Pro B". Et Dieu sait combien on aime ses analyses et son fairplay !
Répondre
(0) J'aime
mick7142- Modifié
Je valide ton post' car il est vrai que ceux de Gai sont fameux, directs aussi et sans détour avec tellement de vérités en plus. Quant aux repêchages quels qu'ils soient, tu sais ce que j'en pense franchement. Allez je vote quand même oui, mais pour lui, pas pour son club, mais par contre à Evreux, il va falloir que les dirigeants de l' ALM se bougent le C.. ainsi que la municipalité, parce que j'ai bien compris qu'il y avait une trop grande nonchalance là-bas. Par contre, il est certain que c'est plus facile d'échanger des avis avec des mecs comme vous, qu'avec d'autres entêtés..."Je me passe de faire des commentaires à ce sujet pour aujourd'hui". Bien à toi !
Répondre
(0) J'aime
nanther
Merci Mick ! on est complètement d'accord et , très franchement, je t'avoue que tu es toi aussi un interlocuteur que j'apprécie particulièrement car tu es à la fois connaisseur de la " balle orange", direct, fair play mais sans concession sur des faits ou des posts qui le justifient.
(0) J'aime
gai27
Merci pour vos réponses que je découvre seulement 2 jours après... Quand bien même L'ALM ne serait pas dans le cercle pro B parce que je réécris ici que cela serait pour moi normal vu la saison cata ayant conduit à cette 17eme place, je continuerai malgré tout à commenter sur les sujets d'actualité liés à ces clubs de 2eme division qui font le sel de mes journées. J'apprécie toujours d'échanger sur le jeu avant tout plus que les côtés extrasportifs mais la vie des clubs est souvent à l'image de celle que nous vivons : abandon, trahison lol ou véritable histoire d'amour aussi entre un joueur ou un entraîneur et une ville... Bref c'est intarissable ! A bientôt pour les autres épisodes à venir...
Répondre
(0) J'aime
sagesse
Quelle tristesse, j'ai une pensée pour les cardiacs quids tout spécialement sans oublier les autres qui ont fait les beaux jours de Levallois. Honte à la mairie de Boulogne qui a laissé mourir ce club. Ils l'ont laissé entre les mains de personnes qui étaient incapable de gérer un club. La mairie a eut plusieurs possibilités pour sauver le club et rien. Mon avis c'est qu'ils n'ont pas voulu ouvrir le livre des comptes de peur de sortir au grand jour certaines choses pas très nettes. HONTEUX!!!!!!!!!!!!!
Répondre
(0) J'aime
dragonneau- Modifié
A la lecture de l'article, j'ai eu la même réaction : la mairie cache quelque chose et ils préfèrent qu'il n'y ai pas de repreneur. Ou bien, la mairie a déjà promis les installation des Mets 92 à un autre club, et ne veux pas revenir en arrière.
Répondre
(0) J'aime
derniermot
Vu qu'ils n'ont pas d'installations (ils louaient à Levallois), ça sent surtout les choses pas claires en effet
(0) J'aime
cambouis
Au moins, la décision est prise, reste Lille...et peut-être Limoges à statuer
Répondre
(0) J'aime
mick7142- Modifié
Limoges ? Le verdict a été rendu il y a quelques jours, tu ne suis pas l'actualité "folle dingue" du CSP...
Répondre
(0) J'aime
cambouis
Si je suis un peu...je sais que CForte a vendu le club mais je pensais que Limoges devait passer une sorte d'audit financier pour garantir leurs comptes 2024-2025
(0) J'aime
mick7142
Dommage, que dire de plus ?
Répondre
(0) J'aime