Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

L’Argentine grande absente de la Coupe du Monde 2023, avant peut-être la Serbie ?

Vice-championne du monde en titre, l'Argentine a échoué à se qualifier pour le Mondial 2023, laissant sa place à la République dominicaine. L'Albiceleste va rater sa première Coupe du Monde depuis 1982.
L’Argentine grande absente de la Coupe du Monde 2023, avant peut-être la Serbie ?
Crédit photo : FIBA

Vice-championne du monde en 2019, après avoir notamment brisé les rêves français en demi-finale, l’Argentine ne pourra pas défendre son statut lors du Mondial 2023. Malgré la présence de beaucoup de ses cadres (Facundo Campazzo, Gabriel Deck, Nicolas Laprovittola, Leandro Bolmaro…), l’Albiceleste a été surprise à domicile par la République dominicaine (75-79). La sélection caribéenne a empoché le dernier ticket pour les Philippines, se qualifiant pour sa troisième Coupe du Monde consécutive, après avoir été absente des joutes mondiales pendant 36 ans.

Première absence argentine depuis 1982

La joie des Dominicains (photo : FIBA)

Après le champion d’Europe slovène (en 2019), l’Argentine est donc la deuxième grosse victime collatérale des fenêtres internationales depuis leur instauration en 2019. Les finalistes de la dernière édition – qui devaient affronter les Bleus à Montpellier le 8 août – vont manquer leur première Coupe du Monde depuis 1982 ! Et on n’ose imaginer le tsunami qui se produira le jour où viendra le tour des États-Unis… Emmené par une escouade de joueurs G-League anonymes, Team USA s’est incliné face au Brésil (76-83) et termine son parcours qualificatif avec trois revers au compteur, soit un seul de moins que le dernier non-qualifié…

En Europe, si elle reste en ballotage favorable, la Serbie tentera ce lundi de ne pas ajouter son nom à cette liste déshonorante. Battue la semaine dernière en Grèce, la sélection de Svetislav Pesic n’est toujours pas qualifiée. Pour cela, elle devra battre la lanterne rouge britannique au Pionir ou miser sur une défaite de la Belgique contre la Turquie. Mais dans le cas d’un revers combiné à un succès belge, la Serbie prendra la porte.

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion