Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Le poids historique d’un 0-8 : les Mets et Gravelines-Dunkerque déjà condamnés ?

Betclic ÉLITE - Pour la première fois de l'histoire, deux équipes ont démarré la saison par huit défaites consécutives. Une entame catastrophique qui a valu une relégation en Pro B à 91% des équipes condamnées par ce cas dans le passé...
Le poids historique d’un 0-8 : les Mets et Gravelines-Dunkerque déjà condamnés ?
Crédit photo : Julie Dumélié et Antoine Bodelet

Malgré eux, les Metropolitans 92 et le BCM Gravelines-Dunkerque ne pouvaient pas faire de meilleure publicité pour le passage à 16 équipes en Betclic ÉLITE. Dans toute l’histoire de la LNB, cette saison est la première qui s’ouvre avec deux équipes à zéro victoire après huit journées. Triste record de faiblesse pour Franciliens et Nordistes, et surtout un retard qui s’accumule inexorablement dans la course au maintien…

L’exemple bressan

Depuis la création de la ligue, en 1987, on recense onze cas similaires, pour un seul maintien sportif. Celui de la JL Bourg version 2000/01, très belle 10e de Pro A (13v-17d) après avoir attendu la 9e journée pour ouvrir son compteur. « On démarre par un 0-8, où l’on perd le huitième match en prolongation à Strasbourg sur un coup de sifflet », retrace Alain Thinet, l’entraîneur de l’époque. « Le 9e, on va à Cholet et on gagne enfin, la première victoire de l’histoire de Bourg dans l’élite (71-67). Et derrière, on fait 13/22, un parcours de club européen. Je me rappellerai toujours du match contre l’ASVEL, on a été les premiers de la saison à les battre en février (63-57 lors de la 16e journée). Il y avait un écran géant dehors. On avait l’impression d’avoir gagné la Coupe du Monde, c’était fabuleux… »

Mais au risque de refroidir le BCM (jamais relégué depuis sa découverte de la Pro A en 1988), qui se déplace samedi à Monaco avec le secret espoir d’infliger sa première défaite de la saison au club champion de France, l’exemple bressan ressemble surtout à l’exception qui confirme la règle. Les dix autres clubs fanny après huit journées sont tous descendus en Pro B, sauf sauvetage administratif, terminant même dans 80% des cas à la dernière place du classement. Pire, au cours des saisons concernées, il n’y avait jamais eu trois relégations. Alors qui veut vraiment parier sur un maintien des Metropolitans 92 et/ou de Gravelines-Dunkerque ?

Le destin des équipes à 0v-8d depuis la création de la LNB

  • SIG Strasbourg, 1997/98 : 0v-10d, reléguée (dernier, avec 6 victoires et 24 défaites)
  • Montpellier, 1998/99 : 0v-8d, relégué (mais repêché ; dernier, avec 5 victoires et 25 défaites)
  • JL  Bourg, 2000/01, 0v-8d, maintenue (10e, avec 13 victoires et 17 défaites)
  • JL Bourg 2001/02, 0v-9d, reléguée (mais repêchée ; avant-dernière, avec 7 victoires et 23 défaites)
  • SPO Rouen, 2005/06 : 0v-13d, relégué (dernier, avec 6 victoires et 28 défaites)
  • Reims CB, 2006/07 : 0v-8d, relégué (dernier, avec 5 victoires et 29 défaites)
  • Élan Béarnais, 2008/09 : 0v-11d, relégué (dernier, avec 7 victoires et 23 défaites)
  • SPO Rouen, 2009/10 : 0v-8d, relégué (avant-dernier, avec 8 victoires et 22 défaites)
  • STB Le Havre, 2015/16 : 0v-9d, relégué (dernier, avec 4 victoires et 30 défaites)
  • Antibes Sharks, 2018/19 : 0v-9d, relégué (derniers, avec 7 victoires et 27 défaites)
  • Boulazac BD, 2020/21 : 0v-8d, relégué (dernier, avec 4 victoires et 30 défaites)

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion