Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Pape Badiane, « le plus gentil pivot du monde », cinq ans déjà…

La rencontre entre Roanne et Le Mans ce jeudi soir à Vacheresse aura forcément une saveur particulière. Un clin d’œil du destin, malheureux, que de voir les deux équipes ayant garni le palmarès de Pape Badiane s’affronter pile cinq ans après sa disparition. Le 23 décembre 2016, sur une route départementale des Deux-Sèvres, « Le Poulpe » avait perdu la vie dans un accident de route, percuté par un poids lourd. Aujourd’hui, nous pensons tous à lui.

Au petit matin du 24 décembre 2016, la glaçante nouvelle avait saisi d’effroi le petit monde du basket français, là où Pape Badiane jouissait d’une unanimité rare. Extrêmement avenant et accessible humainement, il avait connu un parcours sportif de classe pour quelqu’un ayant commencé sur le tard, transitant par les Espoirs de Montpellier puis par Cleveland State (2000/03), où il côtoiera le temps de quelques entraînements un certain LeBron James, avant d’aller poser ses valises à Roanne (2003/08) et d’y vivre ses plus belles heures, notamment au cours d’une année 2007 inoubliable.

pape-badiane---le-plus-gentil-pivot-du-monde---cinq-ans-deja---1640286383.jpeg
En mémoire de Pape Badiane…
(photo : Olivier Fusy)

« Tout le monde se rappelle de nos trois Américains (Dewarick Spencer, Aaron Harper et Marc Salyers, ndlr) », nous glissait Marc-Antoine Pellin lors du printemps 2020. « Ils étaient surdominants. Pape Badiane, notre capitaine, l’était aussi dans son rôle, peut-êre le meilleur joueur défensif de Pro A cette année-là. » Cette année-là… Elle s’écrit en lettres d’or sur son CV, avec une Semaine des As, un trophée de champion de France et une participation surprise à l’EuroBasket sous les couleurs de l’équipe de France (23 sélections). Sa route le mènera ensuite au Mans (2008/09), où il ne s’épanouira pas forcément malgré un doublé Semaine des As – Coupe de France, puis chez le Petit Poucet de Pro A, Poitiers (2009/13), où l’aventure humaine sera bien plus belle. Déclaré inapte à la pratique du sport professionnel en 2013 suite à une grave blessure au poignet droit, le triple All-Star continuera ensuite de se faire plaisir, dans les niveaux intermédiaires (avec l’USV Ré en NM2 puis Charenton en NM3) tout en validant sa reconversion dans son autre passion, l’informatique, lui qui s’auto-surnommait « Maître Geek ». Il était « le plus gentil pivot du monde », selon Jean-Denys Choulet, et cinq ans après, c’est toujours aussi injuste…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion