Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Philippe Namyst justifie sa venue à Saint-Vallier

Récemment nommé coach de l’équipe professionnelle de Saint-Vallier, Philippe Namyst, explique dans une interview accordée au Dauphiné libéré les raisons de sa venue dans le club de la Drôme. Alors qu’il avait reçu des propositions d’autres clubs, comme La Rochelle, celui qui était resté quatre saisons à Challans à finalement décidé de poser bagage à Saint-Vallier suite au refus du favori annoncé, Laurent Pluvy :

« J’étais du coup à la recherche d’un nouveau projet et il n’y en n’avait pas tant que ça qui m’intéressait. Saint-Vallier faisait partie de ceux-là, j’ai été auditionné par les dirigeants et cela s’est plutôt bien passé. Laurent Pluvy était le favori sur le poste par rapport à son passé au SVBD et ce qu’il a réussi à faire au club. Laurent a décliné la proposition des dirigeants, on s’est revu en début de semaine pour finaliser ma venue ».

Au sein d’un club qui possède de réelles ambitions, Philippe Namyst est persuadé que la place de sa nouvelle équipe est en ProB. Cette ambition et ces objectifs ont été des facteurs très importants à la venue du technicien. Pour autant, il lui faudra d’abord dominer cette Nationale 1 de plus en plus compétitive avant de prétendre à jouer plus haut :

« Saint-Vallier fait partie des très bons projets de Nationale 1 avec une réelle volonté de monter en Pro B, ce dont j’ai éét convaincu dès le début de mes entretiens avec les dirigeants C’est un club que je connais très bien depuis longtemps, pour l’avoir affronté souvent quand j’entraînais Lille, Orchies, Chartres ou Challans. Le SVBD a un passé riche, important avec beaucoup de bons coachs qui ont contribué à porter le club à ce niveau : Jean-Claude Coste, Pluvy, Jean-Sébastien Chardon, Arnaud Ricoux. Aujourd’hui, la place de Saint-Vallier est clairement en Pro B et c’est pour relever ce challenge que je viens. Mais pour l’instant, ce n’est pas la priorité.»

Afin d’y parvenir le nouvel entraîneur Saint-Vallierois devra se pencher sur l’épineuse question de la constitution de l’effectif 2020/21. Actuellement dans une période d’incertitude, Philippe Namyst va rencontrer les joueurs de l’équipe 2019/20.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion