Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

ASVEL : Tony Parker ne convertira pas ses parts

Face à la fronde en interne, Tony Parker renonce à convertir ses parts de l'ASVEL en parts Smart Good Things.
ASVEL : Tony Parker ne convertira pas ses parts
Crédit photo : Jacques Cormarèche

Alors que sa volonté de transformer ses parts d’Infinity Nine Sports, sa société, en parts de Smart Good Things – entreprise dont il est le directeur général délégué et l’ambassadeur -, a crispé ses associés et partenaires, le PDG de LDLC Laurent de la Clergerie et OL Groupe en tête, Tony Parker fait marche arrière rapporte L’Équipe. Lié par un pacte d’associés, l’actionnaire majoritaire et président de l’ASVEL n’a pas pu vendre ses parts comme il l’entendait. Reste à savoir si Serge Bueno, riche investisseur arrivé à l’ASVEL et l’ASVEL Féminin l’an passé, continuera son partenariat avec les deux clubs rhodaniens propriétés de TP. Un partenariat qui finance en grande partie les salaires de Nando De Colo, Joffrey Lauvergne, Gabby Williams ou encore Sandrine Gruda. De quoi remettre en cause leur avenir dans les effectifs lyonnais et villeurbannais ?

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion