Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

La DNCCG donne un avis favorable sur le projet de reprise du Limoges CSP

Betclic ÉLITE - La DNCCG a communiqué au sujet du projet de reprise du Limoges CSP par l'entrepreneur Lionel Peluhet. Elle a exprimé "un avis favorable [...], tant sur le plan sportif que sur le plan financier et économique".
La DNCCG donne un avis favorable sur le projet de reprise du Limoges CSP

Danilo Nikolic, toujours sous contrat, va-t-il rester à Limoges ?

Crédit photo : Limoges CSP / Sulyvan Manfroi

La DNCCG a publié un communiqué au sujet du projet de reprise du Limoges CSP. Ses membres « ont donné un avis favorable à ce projet de reprise ». Pour confirmer l’engagement en Betclic ÉLITE, il faudra que les 1,6 million d’euros promis par le repreneur Lionel Peluhet soient versés sur le compte bancaire du Limoges CSP ÉLITE d’ici le 25 juin.

Un budget de 6 millions d’euros, 900 000 euros de masse salariale

Le président de la DNCCG Patrick Hianasy a annoncé que le budget présenté dans le projet de Lionel Peluhet devrait s’établir aux alentours des 6 millions d’euros en 2024-2025. Il a précisé que la masse salariale serait elle légèrement en baisse par rapport à celle de 2023-2024 (1 million d’euros). Selon nos informations, elle devrait s’établir aux alentours des 900 000 euros. Mais, si elle est encadrée, elle pourrait être augmentée en cas de nouvel investissement de Lionel Peluhet ou d’un autre investisseur.

Le communiqué de la DNCCG sur le projet de reprise du Limoges CSP :

« La DNCCG a entendu ce mercredi 12 juin 2024 au siège de la LNB, Monsieur Lionel Peluhet sur son projet de reprise du club Limoges CSP, en la présence de Madame Céline Forte.

Les membres de la DNCCG ont donné un avis favorable à ce projet de reprise, tant sur le plan sportif que sur le plan financier et économique. La décision rendue à la suite de l’audition du 28 mai 2024, et notifiée le 30 mai 2024, elle-même ayant fait l’objet d’un recours grâcieux par le club, est donc annulée.

Les nouveaux éléments financiers communiqués par le club feront l’objet d’une décision relative à l’engagement du club et à l’encadrement de la masse salariale sportive au titre de la saison 2024/2025, à l’instar des autres clubs de Betclic ELITE et de PRO B.

Cette décision sera prise lors de la réunion plénière de la DNCCG prévue le 25 juin 2024. »

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
halle_37
Et donc on oublie tout ?? Un rachat est ça suffit...... Que c'est triste......
Répondre
(3) J'aime
mick7142- Modifié
Il faut s'appeler CSP ; tout va bien maintenant, on ne va plus parler de comptes frauduleux et de dirigeants mal attentionnés. Tant mieux pour les supporters, mais mon Dieu, quelle aventure !!!
Répondre
(3) J'aime
jeildo
Il n'y a que vous qui pleurez les Roannais.
Répondre
(0) J'aime
maxx155
Parce que c'est vous qui avez financer !!! Peut être que l'on pleure mais pas auprès des banques et de faux investisseurs .
(1) J'aime
halle_37
Honnêtement je m'en fous un peu, on a était chier cette année et c'est pas la faute de limoges, je pense juste au club qui joue un temps soit peu le jeu en respectant les règles..... la prochaine fois je conseillerais a brochot de recruter lebron James, Kevin durant, on aura 3 matchs retirer mais 22 victoire et on sera fera racheter par un riche investisseur juste avant le passage a la dnccg, vu que c'est le modèle économique qui plaît a la ligue apparemment
(0) J'aime
jeildo
Je ne suis pas limogeaud et je trouve comme beaucoup la gestion déplorable de la désormais ancienne équipe. Après il n'y aurait eu personne la DNCCG n'aurait pas eu d'état d'âme pour les envoyer en championnat fédéral.
(1) J'aime
leon_21- Modifié
Un peu content de voir le CSP ne pas disparaitre, mais ca devient quand même ridicule. Depuis quelques années, c'est quasi-systématique que les sanctions prononcées sont réduites/supprimées alors que les clubs concernés n'ont pas respecté le règlement. Pau, l'Asvel, le CSP, ... et j'en oublie certainement. Ca sert a rien d'exiger des budgets prévisionnels, de vouloir encadrer des masses salariales, de décerner les labels si derrière, on laisse tout passer, avec une petite tape sur les doigts ! Les joueurs sont désormais de véritables professionnels, les clubs se structure et le deviennent progressivement, a quand le tour des instances nationales. LNB/FFBB, le même niveau de médiocrité dans tellement de domaine...
Répondre
(3) J'aime
fussoire38
Apparemment, dans leur gestion financière et économique, tous les clubs ne sont pas professionnels....
Répondre
(0) J'aime
bernar
Parions que LILLE ne bénéficiera pas des mêmes "largesses" des instances !!!! Mme FORTE s'est foutue de leur g....... pendant des mois ,des années en toute impunité !!! Elle les a pris pour des guignols ,jusqu'à preuve du contraire , elle a eu raison . Maintenant et vu la masse salariale , l'image du club il va leur falloir être convaincants pour faire venir des joueurs !!!
Répondre
(3) J'aime
bouma
On revient de loin . Que tout soit fait , pour qu'on ne revive jamais ,un cirque pareil !
Répondre
(2) J'aime
jc87
L'année dernière la masse salariale du CSP était annoncée à 1,7 millions et pas un million. 900 K€ ça ferait moins que le Portel cette année qui était à un million et qui avait et de loin la plus petite de Betclic Elite. Si ces chiffres sont les bons on peut dores et déja dire que le CSP ne visera pas le titre l'année prochaine ^^
Répondre
(2) J'aime
toto72
Un budget avec combien pour le remboursement de la dette (au moins 2,4 millions d'€)?
Répondre
(1) J'aime