Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Ergin Ataman va quitter l’Anadolu Efes pour signer au Panathinaikos

EuroLeague - Vainqueur de l'EuroLeague avec l'Anadolu Efes en 2021 et 2022, Ergin Ataman va quitter le club stambouliote après une saison complexe. Le technicien turc va devenir le coach du Panathinaikos Athènes.
Ergin Ataman va quitter l’Anadolu Efes pour signer au Panathinaikos
Crédit photo : Sébastien Grasset

Après une saison compliquée avec l’Anadolu Efes Istanbul, Ergin Ataman (57 ans) va changer d’air. Selon SNDA, le coach turc s’est engagé deux ans pour le Panathinaikos Athènes ce dimanche matin.

Nommé coach de l’Anadolu Efes en 2017, le Stambouliote a mené le club en finale de l’EuroLeague en 2019 avant de remporter le titre en 2021 et 2022. Déjà vainqueur de l’EuroChallenge (alors la C3) avec Besiktas en 2012 puis de l’EuroCup en 2016 avec Galatasaray, il a renforcé un peu plus sa légende en Turquie. Mais sa dernière saison a été plus compliquée, l’Anadolu Efes ayant raté la qualification pour les playoffs. Il va donc vivre une troisième expérience à l’étranger après avoir entraîné la Montepaschi Sienne entre 2001 et 2003 et la Fortitudo Bologne en 2006-2007.

Ergin Ataman compte faire aussi bien que Zeljko Obradovic

Jamais avare en matière de déclarations tapageuses, Ergin Ataman a déclaré vouloir remporter autant de titres au Panathinaikos que Zeljko Obradovic. Ce dernier a remporté cinq EuroLeague (en 2000, 2002, 2007, 2009 et 2012) sur le banc du club grec. En tout cas, le propriétaire du club Dimitris Giannakopoulos – qui s’est affiché avec Ergin Ataman sur Instagram ce dimanche – l’en pense capable pour lui avoir offert le plus gros salaire depuis le départ de Zeljko Obradovic. Il faut dire que depuis le départ de ce dernier en 2012, le club a épuisé dix coaches différents. Cette saison encore, Dejan Radonjić a été remplacé par Christos Serelis fin février, alors que l’équipe athénienne a vécu une nouvelle saison sans en EuroLeague (17e sur 18 avec 9 victoires en 34 matches).

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion