Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Le Panathinaikos et Valence s’imposent contre le Bayern et le Fenerbahçe

Crédit photo :

Toujours privé de Nando De Colo, le Fenerbahçe Istanbul a perdu son quatrième place de suite ce vendredi soir contre Valence (86-90). Les Stambouliotes menaient pourtant de 10 points à la mi-temps (43-33) après une claquette dunk de Jan Vesely pour conclure la période. Mais Valence a démarré le troisième quart-temps par un 10-0 pour égaliser. La suite a été serrée mais l’homme du match, Sam Van Rossom (16 points à 7/10 aux tirs et 5 passes décisives pour 24 d’évaluation) a marqué le panier décisif à 50 secondes de la fin.

Face à ses anciens coéquipiers Derrick Williams et Nikola Kalinic, Léo Westermann a joué 16 minutes pour 2 points à 1/4, 3 rebonds et 3 passes décisives. Victime d’une entorse de la cheville, Louis Labeyrie n’a pas pu être aligné par Valence.

En proie à une grosse réduction de sa masse salariale, le Panathinaikos Athènes a du mal cette saison. Mais ce vendredi soir, l’équipe grecque a fait tomber le Bayern Munich (83-76), qui abandonne sa deuxième place de la compétition après cette deuxième défaite de suite. Les Bavarois ont mieux commencé (7-10) avant d’encaisser un 19-3, avec de trop nombreuses balles perdues (17 au final). Et si leur coach Andrea Trinchieri leur a demandé de durcir le ton – « I want some nasty ! » -, Nemanja Nedovic (17 points à 7/15, 6 passes décisives et 3 interceptions pour 24 d’évaluation en 28 minutes) & co étaient lancés et en confiance. L’ASVEL (leur prochain adversaire, mardi) est prévenue : ça ne sera pas si facile !

 

BEBASKET

Une lecture plus fluide, des chargements de pages plus performants, et plus de publicité ! Offrez-vous un abonnement BeBasket et soutenez la rédaction et la couverture du basket français au quotidien.

À partir de 5€

Commentaires


Vous écrivez en tant que .Modifier

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5€