Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Limoges veut reconstruire avec les joueurs capables retrouver l’âme guerrière de l’équipe

Le Limoges CSP a vécu un dernier mois très compliqué sur le plan sportif. Son entraîneur Massimo Cancellieri reste positif mais veut désormais surtout s'appuyer sur les joueurs capables de "reconstruire l'âme guerrière" de l'équipe.
Limoges veut reconstruire avec les joueurs capables retrouver l’âme guerrière de l’équipe
Crédit photo : Léo Morillon / LNB

La déroute contre la JDA Dijon en quarts de finale de la Leaders Cup aura été le clou du spectacle de la période difficile traversée par le Limoges CSP. À Saint-Chamond en ouverture de la compétition, l’équipe de Massimo Cancellieri a fait illusion 5 minutes. D’abord, elle a pu développer son basket léché en utilisant à merveille les situations de short-roll pour trouver ses shooteurs, Nicolas Lang en tête. Mais en réaction, les Bourguignons ont augmenté leur intensité et ont commencé à prendre le dessus physiquement. De quoi enchaîner les interceptions, aller se mettre en confiance sur des lay-ups en contre-attaque et ainsi prendre les devants pour l’emporter sans trembler 83 à 65.

Avec ce revers, le Limoges CSP a enregistré une sixième défaite de suite, toutes compétitions confondues. Après une belle première partie de saison, conclue avec une qualification pour la Leaders Cup et le deuxième tour de la Ligue des Champions (BCL), le Cercle Saint-Pierre s’est effondré. La faute aux multiples blessures, de Desi Rodriguez en tête mais aussi du meneur Bryce Jones, soit les deux meilleures recrues de l’été 2022, Javontae Hawkins ne cessant pas de décevoir. En proie aux blessures, l’équipe limougeaude a aussi du enchaîner les matches comme jamais cette saison, qui plus est dans le groupe le plus compétitif du deuxième tour de la BCL. Enchaînant défaite après défaite, le CSP n’a pu souffler. Et vendredi, moins de deux jours après sa défaite contre la JL Bourg en huitièmes de finale de la Coupe de France, elle n’avait pas les armes pour lutter, tout simplement.

« Un mois après notre qualification pour le Top 16, nous ne sommes pas (devenus) des cons »

Des faits qui permettent à Massimo Cancellieri d’expliquer rationnellement la série noire qui s’abat sur son équipe. Le technicien italien ne souhaite ainsi pas « évaluer l’équipe » sur sa pâle performance couramiaude.

« J’ai parlé avec l’équipe après le match. Je n’étais pas énervé. On va profiter du repos (à venir) qui est mérité. Il y a un mois, nous nous sommes qualifiés pour le Top 16. Un mois plus tard, nous ne sommes pas (devenus) des cons du tout. Je déteste l’attitude des gens qui pensent comme ça. Mon équipe jusqu’à aujourd’hui a fait un travail exceptionnel. Je suis déjà prêt pour la suite. »

S’il a qualifié les 25 balles perdues de « cauchemar », il a noté la volonté défensive de son groupe. « Défensivement, au moins l’équipe a essayé. Moins de 48h (après la défaite contre Bourg, NDLR), je ne suis pas sûr que beaucoup de gens peuvent réussir à résoudre la situation. » Le natif de Teramo aura tenté d’emballer ses troupes en protestant auprès du corps arbitral outre-mesure jusqu’à se faire disqualifier. Sans succès. Cette mauvaise période traversée par le CSP permet au staff de prendre des orientations sur la suite de la saison.

« La trêve ne va pas résoudre toutes les mauvaises situations mais on va réfléchir un peu. Après la trêve, je vais chercher les gens qui peuvent reconstruire l’âme guerrière que nous avons eu et que nous avons perdu. Perdre l’âme guerrière n’est pas un problème si tu fais l’effort de la rechercher. J’ai besoin de mecs qui font ça. Je vais apprendre à les choisir. J’ai une idée mais c’est le terrain qui parle. »

Bryce Jones, l’intermittent

Se sentant toujours écouté par ses troupes, Massimo Cancellieri espère surtout retrouver des joueurs en forme pour attaquer la dernière ligne droite de la saison. Et notamment un meneur d’impact. Car Bryce Jones a montré son incroyable talent plus tôt cette année. Mais le meneur gaucher traine la patte actuellement. Littéralement.

« À Roanne, il a pris un coup sur le genou le 5 janvier. Depuis, il ne s’est entraîné que deux fois. Jouer à deux jours d’intervalle comme ça – il a mis beaucoup d’énergie à Bourg -, il n’était pas frais, a-t-il indiqué après la défaite contre Dijon. Il n’était pas vite, ce n’était pas lui. Avec Jayvon Graves, ils font 15 balles perdues. C’est impossible de gagner un match. »

Limoges retrouvera la compétition le samedi 4 mars contre le SLUC Nancy. Avec l’espoir de regouter à la victoire et ainsi de reprendre vie à temps pour aller chercher sa place en playoffs et donc en BCL en 2023-2024.

À Saint-Chamond,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion