Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

ITW Victor Wembanyama : « Si je pouvais, je signerais des maillots et je prendrais une photo avec tout le monde »

Betclic ELITE - Auteur de 25 points, ce dimanche soir, lors de la victoire des Metropolitans 92 face à la JL Bourg (93-82), Victor Wembanyama a savouré cette rencontre événement, disputée devant 15 000 spectateurs à Bercy. Cependant, le natif du Chesnay s’est aussi confié sur la progression de son équipe en amont des playoffs et sur son excitation à l’approche de la loterie le 16 mai prochain.
ITW Victor Wembanyama : « Si je pouvais, je signerais des maillots et je prendrais une photo avec tout le monde »
Crédit photo : Laurent Staskiewicz

Quel est votre sentiment après l’ovation de Bercy à la fin du match ? Les émotions sont-elles décuplées dans ce genre de contexte ?

« C’est la première fois que je ressentais autant d’émotions. C’était émouvant. Plus les jours passent et plus les échéances importantes se rapprochent. J’essaie d’en profiter un maximum, je passe autant de temps que possible avec les fans. J’essaie d’en profiter un max. Si je pouvais, je signerais des maillots et je prendrais une photo avec tout le monde (rires). Mais j’ai des obligations. »

Quel bilan faites-vous de cette saison chez les Metropolitans 92 ? Est-ce que celui-ci est satisfaisant ?

« On a vraiment progressé en tant qu’équipe, sur beaucoup d’aspects. Collectivement, on voit que nos passes décisives sont décuplées depuis plusieurs matches. L’une des clés de notre développement collectif pour les playoffs, ce sera l’utilisation des espaces car les défenses prennent beaucoup de risques, en partie pour défendre sur moi. D’un point de vue individuel, le fait que mes performances soient aussi constantes est une amélioration en soi. Les défenses se resserrent et tentent de s’adapter à mon jeu de match en match. La grande majorité des joueurs qui mettent 25, 30 ou 40 points en début de saison voient leurs statistiques chuter vers les 15 points, mais j’ai gardé cette constance toute l’année. »

« Je ne m’inquiète pas d’où je vais atterrir, ce sera dans le bon endroit »

Victor Wembanyama Metropolitans 92 22-23
Victor Wembanyama connaitra l’identité de sa franchise le 16 mai prochain (Photo : Laurent Staskiewicz)

La loterie en NBA, c’est aussi le hasard, est-ce que c’est quelque chose de spécial pour vous ?

« C’est spécial, je m’en rends compte quand j’essaie d’expliquer ce que c’est à des non-basketteurs. Mais cela a toujours été comme cela. Si un joueur a l’opportunité et est destiné à devenir un grand joueur, peu importe l’endroit où il tombe, c’est toujours le bon endroit. Je ne m’inquiète pas d’où je vais atterrir, ce sera dans le bon endroit. »

LIRE AUSSI : Avec un grand Victor Wembanyama, les Metropolitans 92 enflamment Bercy

Vous avez écrit sur vos réseaux sociaux : « Dans dix jours (le 16 mai), je connaîtrai ma future équipe en NBA ». Ça y est, ça se rapproche…

« Je me suis levé un matin. En marchant à l’entraînement, je me dis on est déjà le 6 mai. Punaise, dans dix jours, j’aurais une révélation sur la suite de ma carrière. Je me suis dit, de jour en jour ça arrive. Ce sont des émotions spéciales. De l’excitation mais déjà quoi ! »

Les playoffs débutent dans moins de trois semaines. Est-ce que les Metropolitans 92 ont pour objectif le titre de champion de France ?

« Bien sûr ! Sinon, j’aurai arrêté ma saison il y a six mois. On voit au classement que Monaco a mis une petite distance par rapport aux autres équipes. Mais en playoffs, si les choses continuent ainsi, on pourrait les rencontrer en finale, dans plus d’un mois, et entre-temps, il peut se passer beaucoup de choses. »

À Bercy,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion