Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Ali Bouziane : « Ce titre n’est pas une consécration mais une belle récompense »

Le promu l’Etoile Angers Basket a soulevé sa première Leaders Cup Pro B en battant Boulazac (88-72) de la tête et des épaules. Retrouvez les réactions d’Ali Bouziane et Yohan Choupas mais aussi celles des vaincus Alexandre Ménard et Bathiste Tchouaffé.
Ali Bouziane : « Ce titre n’est pas une consécration mais une belle récompense »
Crédit photo : Léo Morillon - LNB

Ali Bouziane (Etoile Angers Basket) : « Être invaincu en Leaders Cup Pro B, je pense que c’est unique . Qui plus est pour un promu qui découvre la formule de la compétition. Ça rend les choses encore plus spéciales. On y est allé petit à petit : on a commencé les premiers matchs de la Leaders Cup sans savoir ce que l’on voulait, face à Évreux, le tenant du titre, et Orléans, qui descend de Betclic ÉLITE. On se retrouve invaincu dans cette poule ? Bon, OK… On joue Chalon en playoffs, nouvelle grosse équipe, et on gagne 2-0. Le fait de jouer sans pression du début jusqu’à la fin nous va très bien. Même pendant la finale, c’était le cas. On a beaucoup parlé de légèreté toute la semaine. Ce titre n’est surtout pas une consécration mais une belle récompense. 

On a bien géré la finale. On a eu une semaine de préparation, contrairement à Boulazac qui a dû aller à Strasbourg. Je pense que ça a joué. Après, une finale ne se gagne pas sur la stratégie mais sur les attitudes. C’est un truc de malade, c’est un truc de fou. Qui l’aurait dit en début de saison ? Un magazine nous a prédit dernier. Ils ont sûrement juste regardé les masses salariales. C’était mal connaître l’état d’esprit les gars. »

Yohan Choupas (Étoile Angers Basket) : « Ce trophée est une satisfaction, avec la manière en plus. La victoire nous suffisait. La clef de cette finale était la détermination. On était les challengers, la petite équipe du championnat, le plus petit budget du championnat, mais on était sur tous les ballons. Personnellement, je me suis senti bien. J’ai essayé de faire ce que je savais faire et c’est le fruit du travail que j’ai produit depuis plusieurs années. On ne peut qu’être heureux quand on gagne un titre quand on est promu. Ça fait du bien d’être récompensé. »

« On est tombés dans le piège d’Angers »

Bapthiste Tchouaffé (Boulazac) : « On est tombé dans le piège d’Angers. On a subi leur agressivité et ça nous a perturbés. C’était une finale mais l’équipe n’a pas joué à 100% de son potentiel. On est rentré dans une espèce de frustration. La fatigue est arrivée par la suite. On n’avait pas de pression car on était dans une position où l’on pouvait ramener le trophée au club. C’est plus fun qu’autre chose comme position. Ou alors si c’était de la pression, c’était de la bonne pression. On voulait avoir cette petite récompense. On est encore 3e du championnat, il nous reste des objectifs que l’on garde en tête. »

Alexandre Ménard (Boulazac) : « Il ne nous a pas manqué de l’envie. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs de ce côté-là. Ils se sont battus, ils ont tout donné, même avec l’énergie du désespoir. Beaucoup de joueurs étaient blessés et on n’avait pas les armes à 100% pour rivaliser. Le mérite en revient en premier à Angers qui n’a pas perdu un match de Leaders Cup Pro B. Mais il nous a manqué un peu de discipline. Quand on fait des erreurs sur les choses qu’on a travaillé, c’est pénalisant. Et c’est doublement frustrant. On a eu du mal à avoir un jeu fluide alors que c’est généralement l’une de nos forces. La plus forte équipe a gagné. Maintenant, on doit faire en sorte que ce match nous soit utile pour la suite du championnat car notre destin reste entre les mains. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion