Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

« J’ai travaillé ce floater dans toutes les positions » : Scott Bamforth offre la victoire au MSB contre la JL Bourg

D’une main, sur un pied et au buzzer, Scott Bamforth a délivré Le Mans Sarthe Basket au bout du suspense contre la JL Bourg, à force de répétitions contre Terry Tarpey à l’entraînement. « J’ai travaillé ce floater dans toutes les positions possibles pendant des années et avoir une opportunité de mettre ce tir est magnifique, explique-t-il, après un rapide mais traditionnel appel vidéo avec ses trois enfants. Quand on travaille sur quelque chose (son adresse) et qu’on n’en voit pas les résultats, c’est frustrant. Certains abandonnent mais moi, je continue de travailler, que ce soit dans la vie ou dans le basket. » 

LIRE AUSSI. Terry Tarpey et son supplément d’âme : « On ne lui donne pas assez de crédit »

Après l’égalisation de Maxime Roos à 3,9 secondes du buzzer, l’arrière américano-kosovar a surtout permis au MSB d’éviter d’éventuelles prolongations. Car à ce petit jeu-là, les Sarthois s’étaient d’ailleurs fait piéger contre l’Élan Béarnais pour leur seule défaite à domicile en six rencontres. 

« Scott a fait du Scott »

Si l’impression visuelle dégagée par les deux équipes, surtout en première mi-temps, n’a pas été toujours convaincante, les Sarthois n’ont rien lâché, jusqu’à la dernière minute (64-53, 38’)… « Par rapport à ce qu’on avait décidé de faire dans la dernière minute, on a à peu près fait l’inverse, mais Scott a fait du Scott. La prochaine fois, je vais y laisser mon cœur », lance Elric Delord. Il y a toujours une appréhension d’être en vacances avant qu’on rentre. Plus on s’approche des vacances, plus on a envie d’y être. »

 

Mais c’est avec l’esprit tranquille et le sentiment du devoir accompli en championnat (4e, 6 victoires en 9 rencontres), malgré une non-qualification en saison régulière de la Basketball Champions League, que le MSB, à l’exception de Terry Tarpey, coupera une semaine.

Tout le contraire de la JL Bourg, qui semblait sur la voie de la rédemption après sa défaite encourageante en à Valence, en EuroCup. « Une défaite encourageante n’existe pas, reprend Laurent Legnamne. Il y a tellement de choses à dire, je prendrai trop de votre temps pour parler de nos multiples problèmes. On n’abandonne pas mais bon…» À l’exception de Rasheed Sulaimon (27 points à 10/15 aux tirs, 3 rebonds et 3 passes pour 28 d’évaluation en 35 minutes), la Jeu a été en cruel manque d’adresse (25/68, soit 37 % de réussite aux tirs).  

« Je sais avec qui je ne partirai plus »  

Plusieurs joueurs sont d’ailleurs dans le collimateur de l’entraîneur burgien (d’une « immodestie déplacée » et bénéficiant de « collier d’immunité » selon le programme de match du MSB…). À commencer par C.J. Harris (2 points à 1/9 aux tirs), leur « soit disant leader extérieur » dixit Laurent Legname, sans oublier l’énigmatique JaCorey Williams totalement dépassé par les événements et à créditer lui aussi d’un 1/9 aux tirs.

« Voilà, sourit, gêné, Laurent Legname. C’était à l’intérieur, c’est ça ? C’est la première fois en 10 ans de coaching que je mets le point sur les performances individuelles mais il faut que chacun assume ses responsabilités. Quand on n’est pas capable de mettre des paniers faciles, comme des lancers francs ou des lay-ups, c’est tout de suite très compliqué… Ce serait malhonnête de dire que je ne suis pas inquiet car ce sont toujours les mêmes erreurs. Je ne sais pas s’il y aura un ajustement dans l’effectif mais je sais avec qui je ne partirai plus. J’encourage mes joueurs pour leur donner un maximum de solutions mais louper au moins 15 layups, ce n’est pas possible. » Loin du début de saison espérée (4 victoires – 5 défaites), la formation de l’Ain nage en plein doute, quand le MSB jubile…

Cliquez-ici pour les statistiques de la rencontre

Au Mans,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion