Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

L’ASVEL, auteure d’une invraisemblable remontée à Saint-Quentin, se hisse en demi-finale !

Betclic ELITE - L'ASVEL est parvenue à se qualifier pour les demi-finales des playoffs au terme d'une incroyable remontée lors du match retour à Saint-Quentin. Mené de 15 points dans le dernier quart-temps, Villeurbanne a su arracher la prolongation, pour l'emporter derrière (89-92, a.p).
L’ASVEL, auteure d’une invraisemblable remontée à Saint-Quentin, se hisse en demi-finale !
Crédit photo : Julie Dumélié

L’ASVEL est en demi-finale des playoffs de Betclic ELITE au terme d’un incroyable scénario. Villeurbanne, mené tout au long du temps réglementaire à Saint-Quentin, a fini par éteindre le volcan Pierre-Ratte, en arrachant une impensable prolongation avant de l’emporter lors de cette dernière (89-92, a.p). L’ASVEL se qualifie ainsi pour les demi-finales, où elle retrouvera Paris ou Cholet.

Un Nolan Traoré de gala pour emmener Saint-Quentin

« On leur donne le match. Il était à nous », pestait William Pfister en conférence de presse. C’est probablement ce que pense tout Saint-Quentin ce dimanche soir, alors que le SQBB est passé tout près de s’offrir un match d’appui à l’Astroballe. Surtout quand les Picards ont mené jusqu’à +20 en fin de 3e quart-temps (61-41, 28′), porté pendant ces 30 premières minutes par un jeune homme d’à peine 17 ans, Nolan Traoré (25 points, 4 rebonds et 7 passes décisives). Mais la performance majuscule de l’ancien joueur du Pôle France est donc éclipsée par l’orgueil d’un champion, malmené ces derniers années, celui de l’ASVEL.

Nolan Traoré a été énorme pour son 2e match de playoffs en carrière, mais cela n’a pas suffi pour Saint-Quentin. (Photo : Julie Dumélié)

Paris Lee, l’homme providentiel de l’ASVEL en fin de match

Encore menés de 15 points en début de 4e quart-temps (67-52, 31′), les joueurs de Pierric Poupet ont notamment réussi leur incroyable remontée en se rendant sur la ligne des lancers francs. C’est d’ailleurs sur cette même ligne de réparation que Paris Lee (16 points), déjà auteur d’un tir de la gagne contre le SQBB en saison régulière, a obtenu la prolongation pour l’ASVEL (78-78). Dans cette période supplémentaire, le meneur a encore assuré aux lancers francs (10/11 au total), tout en chipant plusieurs ballons (4 interceptions) dans des mains picardes devenues fébriles, pour permettre aux Rhodaniens de remporter un match au scénario fou (89-92, a.p).

« On s’était fait corriger ici cette année, rappelait Timothé Luwawu-Cabarrot, lui qui n’a pas été appelé dans la présélection des Bleus aux Jeux olympiques. Ça nous a motivé à revenir au score. On peut être fier de ce qu’on a fait aujourd’hui. » L’ASVEL met donc fin à la très belle saison du promu saint-quentinois et peut encore rêver d’un titre dans une saison galère. Mais comme le rappelait son ailier tricolore : « Ce n’est que la première étape. » La seconde s’effectuera face à Paris ou Cholet.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
ioness
comment saint quentin a pu perdre ce matin... ils ont arrêté de jouer. Ils avaient plus la peur de gagner, voire la fébrilité des dernières minutes. l'asvel ne méritait pas de gagner et je ne les vois pas aller en finale.
Répondre
(0) J'aime
rudd4
Je vois pas l'ASVEL perde contre Paris (si Paris passe Cholet bien sur)
Répondre
(0) J'aime
ioness
en terme d'intensité de jeu, si c'est contre paris je les vois pas gagner et la seule chance sera fall. Contre cholet, qui est moins atypique, je pense avantage asvel mais encore une fois, tout dépendra de fall. Sans lui, on a vu que l'asvel est perdu
(0) J'aime
fussoire38
Il ne faut pas sous-estimer le coeur d'un (ex) champion.. Cette équipe, si elle manque de talent, a le mérite de ne rien lacher, donc à voir. Mais St Quentin peut vraiment avoir des regrets, ils avaient le match en mains.
Répondre
(0) J'aime
flavor_flav
en sport, celui qui gagne c'est celui qui mérite le plus, quelles que soient les considérations
Répondre
(0) J'aime
thegachette
1) Deux choses incroyables sur ce match, un jeune meneur de 17 ans, meilleur joueur. Impressionnant, espérons que ce soit juste le début. 2) Le banc de L'Asvel qui met 66 pts sur 92... Ça doit être un record. 72% des pts... Faut dire que Poupet met un 5 que personne ne mettrait
Répondre
(1) J'aime
jamesnaysmith
Oui mais c'est un génie du coaching, on ne peut pas comprendre...
Répondre
(1) J'aime
flavor_flav
à l'arrivée c'est l'Asvel qui gagne donc il avait raison
(0) J'aime
lulutoutvert
Ils vont regretter la possession à 25 secondes de la fin ou Rayman refuse les 2 pts tout ouverts pour gratter du temps au lieu de passer à +5. Merci à Scott, Lee et Mbaye Ndiaye d'avoir remis l'Asvel en ligne. A quoi sert Deshaun Thomas ? J'ai du voir 3-4 matchs où il jouait. Il n'apporte rien, même pas son expérience. Scott ou Kahudi apportent 10x plus
Répondre
(2) J'aime
samuel92
Sur ce match, on voit la difficulté pour utiliser un joueur comme Youssoupha Fall dans le basket moderne lui qui est soft et pas mobile. Un régal pour St Quentin. Mettre MBaye N'Diaye a tout changer. Pour le reste, ce match est tout sauf rassurant pour l'ASVEL.
Répondre
(1) J'aime