Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Les cinq joueurs à suivre sur cette huitième journée de Betclic ÉLITE

Betclic ÉLITE - La huitième journée de Betclic ÉLITE s'annonce excitante avec pas moins de cinq derbies. Cinq joueurs seront très attendus lors de ce nouveau week-end de saison régulière. Les voici.
Les cinq joueurs à suivre sur cette huitième journée de Betclic ÉLITE
Crédit photo : Julie Dumélié / Flavien Chevrier

Avec cinq derbies, la huitième journée de Betclic ÉLITE s’annonce passionnante. De nombreuses équipes auront à cœur de s’établir dans la première partie de tableau alors que d’autres voudront s’éloigner de la zone rouge. Pour y parvenir, elles devront s’appuyer sur leur collectif mais aussi leurs individualités. On a ainsi sélectionné cinq joueurs à suivre pour ce week-end de championnat.

1. Cameron Hunt, arrière de la JDA Dijon

Auteur de 17,1 points par match en Allemagne à Wurtzbourg en 2022-2023, Cameron Hunt était très attendu à la JDA cette saison. Pour le moment, cet arrière scoreur peine à trouver sa place aux côtés de David Holston. Productif à la marque (12,7 points à 47,7% de réussite aux tirs), il ne parvient pas à apporter grand chose de plus (1,3 rebond et 1,1 passe décisive en 27 minutes en championnat). S’il s’est montré efficace mercredi en BCL contre Vilnius (11 points à 4/5 et 2 passes décisives en 27 minutes), le Texan devra encore hausser le ton ce samedi afin de permettre à Dijon de prendre le dessus sur son voisin chalonnais. D’autant plus que Jonathan Rousselle, touché à l’épaule, n’a pas joué mercredi. Son rôle devrait ainsi être encore plus déterminant sur la ligne arrière.

_________

2. Ibrahima Fall Faye, intérieur de Nanterre

Outre la paire Justin Bibbins – Benjamin Sène à l’arrière, Ibrahima Fall Faye a eu un impact considérable pour faire tomber l’ASVEL dimanche dernier. Remis de sa rupture des ligaments croisés, l’intérieur de Nanterre revient très bien cette saison. Auteur de 20 points à Blois puis de 18 (en plus de 12 rebonds) à Bourg-en-Bresse il y a deux semaines, il se montre aussi bien capable d’évoluer aux côtés de son compatriote Hamady N’Diaye ou de Desi Rodriguez. Ce samedi face à Paris, il aura fort à faire face à la raquette de Tuomas Iisalo. Mais ce challenge ne devrait pas l’effrayer.

_________

3. Tyger Campbell, meneur de Saint-Quentin

Saint-Quentin n’en finit plus de surprendre sur ce début de saison (4 victoires et 2 défaites) et pourtant l’entraîneur Julien Mahé a confié la mène à un rookie. Alors certes ce dernier arrive après un cursus à UCLA, mais il découvre le monde professionnel à un haut niveau. Pour que le SQBB parvienne à maintenir ses excellents résultats, il lui faudra être plus constant, lui qui a par exemple raté 8 tirs (sur 9 tentatives) mais donné 9 passes décisives le week-end dernier à Gravelines. Excellent face à l’ASVEL (14 points à 6/10 et 8 passes décisives en 21 minutes), il est aussi parfois passé à côté. Ce samedi, la mission s’annonce excitante pour lui : faire jeu égal – voire dominer – Frank Mason III, qui fait rayonner (18,3 d’évaluation, n°5 du championnat) le SLUC Nancy depuis le début de saison (4 victoires et 2 défaites).

_________

4. Paul Lacombe, arrière de Strasbourg

Pour Paul Lacombe, retrouver l’ASVEL et Monaco est toujours particulier. Le Lyonnais y a longtemps joué. Ce dimanche, c’est la Roca Team que l’arrière/ailier/meneur de la SIG va affronter. Alors que son équipe parvient à briller hors de ses bases, avec trois victoires de suite (à Cholet, Roanne puis Oldenbourg), elle rêve d’être la première à faire tomber l’ASM cette saison en Betclic ELITE. Par le passé, elle a su profiter d’une équipe de la principauté fatiguée pour faire tomber le demi-finaliste de l’EuroLeague 2023. Au Rhénus dimanche, c’est son objectif, d’autant plus que l’équipe de Sasa Obradovic restera sur une semaine à deux matches européens, dont le dernier en date ce vendredi contre l’ALBA Berlin. La mission semble réaliste pour la SIG… A condition que Paul Lacombe soit dans un grand jour, lui qui est le joueur le plus capé du championnat mais aussi… son meilleur rebondeur (8 prises par match) cette saison. Signe d’un engagement toujours plus fort sur les parquets.

_________

5. D.J. Cooper, meneur de Roanne

Dans quel état de forme est D.J. Cooper actuellement ? L’ancien MVP de Pro A a signé à Roanne pour remplacer Tavian Dunn Martin. Si le profil du meneur chicagoan semble parfaitement coller avec le jeu qu’affectionne son nouvel entraîneur Jean-Denys Choulet, il n’empêche que remplacer son compatriote ne sera pas si facile. Tavian Dunn Martin avait la capacité à se créer son tir, alors que D.J. Cooper sait plutôt faire briller les autres. De plus, ses errances en défense ont historiquement été décriés et ce n’est pas à 33 ans que cela va changer. Mercredi soir, l’ex-Monégasque n’a pas réussi à faire gagner la Chorale, à Saint-Chamond (91-82) en Coupe de France. En 27 minutes, il n’a pas marqué le moindre point mais pris 5 rebonds et donné 7 passes décisives. Surtout, il a terminé avec le pire +/- de son équipe (-20). Contre l’ASVEL dimanche, il aura fort à faire. Mais c’est sur la durée que ses performances seront jugées.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion