Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Strasbourg s’offre Monaco et monte sur le podium !

Dans un match serré jusqu’à la mi-temps, deux grosses accélérations des Sigmen au retour des vestiaires permettent aux joueurs de Lassi Tuovi de s’imposer contre la Roca Team (99-90).

Grâce à sa doublette intérieure Ibrahima Fall Faye – Donatas Motiejunas, Monaco prenait le meilleur départ. Les Strasbourgeois, maladroits, revenaient rapidement grâce à une belle activité au rebond offensif (8 prises sur le quart). Les deux équipes se rendaient coup pour coup dans un quart-temps plaisant et à la fin de la période, la SIG menait de deux petits points : 28-26.

Le jeu se musclait, les fautes s’enchainaient, mais aucune équipe ne parvenait à faire un écart. Quand Yannis Morin (8 points, 7 rebonds) donnait quatre points d’avance à son équipe suite à un dunk rageur, Monaco répondait dans la foulée pour reprendre l’avantage. Dans les dernières minutes du quart, Paris Lee et John Roberson (12 points chacun à la mi-temps) se répondaient du tac au tac et tout restait à faire : 49 partout à la mi-temps.

Strasbourg accélère au retour des vestiaires

Strasbourg, malgré la sortie prématurée de Yannis Morin pour 4 fautes, commençait cette deuxième mi-temps le couteau entre les dents et passait un 8-0 à des Monégasques dépassés (6 ballons perdus en 3 minutes). Zvezdan Mitrovic prenait un temps-mort mais rien n’y faisait, les Alsaciens trouvaient du jeu rapide et de l’adresse et l’écart grimpait à +17 (68-51, 25e minute). Le coach monténégrin prenait un nouveau temps-mort, salvateur cette fois, et les visiteurs finissaient mieux le quart-temps (76-64, 30e minute).

Emmenés par Paris Lee (16 points, 4 passes) et Donatas Motiejunas (15 points, 6 rebonds, 17 d’évaluation), les joueurs de la Principauté grapillaient leur retard et revenaient à quatre points (76-72), moment choisi par John Roberson pour prendre les choses en main et redonnait de l’air à son équipe. Le meneur américain sonnait la charge, ses coéquipiers (Léopold Cavalière en tête avec 14 points, 7 rebonds en seulement 18 minutes) suivaient et un 15-4 des locaux refaisait passer l’écart à +15 (91-76). Danilo Andjusic (16 points à 4/12, 5 balles perdues) parvenait à nouveau à réduire l’écart. C’était toutefois insuffisant pour inquiéter les Strasbourgeois qui s’imposaient finalement 99 à 90.

Au bonheur des Mets…

Grâce à 18 rebonds offensifs et 12 interceptions qui leur auront donné 16 tirs de plus que leur adversaire, ainsi qu’une adresse parfaite aux lancers-francs (23 sur 23), les Strasbourgeois, menés par un précieux John Roberson (23 points, 7 passes, 5 interceptions, 24 d’évaluation) et un Matt Mitchell de plus en plus propre (16 points à 5/9, 15 d’évaluation) prennenet maintenant place sur le podium de Betclic ÉLITE et se rapprochent de leur adversaire du jour, à égalité théorique en cas de victoire lors du match en retard au Portel. Ce succès fait aussi le bonheur de Boulogne-Levallois qui créé donc le break en tête de championnat, deux longueurs d’avance devant tout le monde.

Vaincus pour la troisième fois de la saison en championnat, pris dans un rythme effréné (cinquième match en dix jours), les joueurs du Rocher pourront regretter leur entame de deuxième mi-temps et leurs 20 ballons perdus. Mais pas le temps de se lamenter : voilà que s’annonce une semaine capitale pour l’avenir européen de l’ASM avec un déplacement à Kaunas mercredi et la réception de Saint-Pétersbourg vendredi.

Par Alexandre Chauvat,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion