Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Une magnifique Belgique détrône la Serbie et attend peut-être les Bleues

EuroBasket 2023 - En quart de finale du championnat d'Europe, la Belgique a étrillé la Serbie (93-53), pourtant tenante du titre. Les Cats ont surtout fait étalage d'un jeu fabuleux et ont impressionné avant leur demi-finale, peut-être contre l'équipe de France si les Bleus se débarrassent du Monténégro à 18h.
Une magnifique Belgique détrône la Serbie et attend peut-être les Bleues
Crédit photo : FIBA

Bien sûr, avant d’envisager un duel avec la Belgique, il faudra déjà que l’équipe de France sorte le Monténégro. Mais tout de même, si l’on était dans le staff de Jean-Aimé Toupane, on s’apprêterait à passer deux jours légèrement angoissants. Alors qu’elles avaient des comptes à solder avec la Serbie (défaite 73-74 en demi-finale de l’EuroBasket 2021), les Cats l’ont fait, et y ont ajouté la manière pour retourner dans le dernier carré du championnat d’Europe (93-53), signant une prestation absolument éblouissante.

En première mi-temps, il y avait quelque chose de somptueux à regarder ces Belges-là développer leur basket : 21 paniers marqués à la pause, 19 passes décisives (!), soit un récital, un vrai, qui a d’ailleurs continué jusqu’à la fin (37 paniers, 35 passes décisives). Idéal pour étouffer des Serbes méconnaissables, ou plutôt dans la droite lignée de ce qu’elles ont proposé depuis le début de l’été à Toulouse. Menées 0-14 dès la 5e minute, de 40 points à la 36e minute (45-85), les championnes d’Europe en titre n’ont jamais été à la hauteur de leur statut, ne donnant même pas l’illusion de pouvoir s’imposer, à l’image de la résignation vite assumée de Marina Maljkovic sur le banc.

Quelle prestation XXL d’Emma Meesseeman et de la Belgique (photo : FIBA)

Si l’on voulait pinailler sur la Belgique, on pourrait disserter sur leur manque de profondeur de banc. Un déficit de rotation qui pourrait se ressentir à l’approche des sommets, surtout si l’on y oppose les qualités athlétiques de l’équipe de France. Mais autrement, le cinq majeur est d’une telle qualité… À commencer par le Big Three Julie Allemand – Julie Vanloo – Emma Meesseman : la Lyonnaise a été exceptionnelle (15 points à 6/8 et 11 passes décisives), la Montpelliéraine a ajouté 14 unités tandis que la MVP de l’EuroLeague a signé le premier triple-double de l’histoire de l’EuroBasket (15 points à 7/13, 13 rebonds, 10 passes décisives et 5 interceptions pour 38 d’évaluation), spécialement renvoyée au feu à 123 secondes du buzzer final pour délivrer l’offrande qui lui manquait. Oui, vraiment de quoi donner quelques sueurs froides au vainqueur de France – Monténégro.

À Ljubljana,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion