Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Vincent Collet : « Fort heureusement, on a repris nos esprits »

Vincent Collet et Andrew Albicy sont revenus sur la victoire de l'équipe de France en Tchéquie (59-72) dans le cadre des qualifications à la Coupe du monde 2023.
Crédit photo : FIBA

Jeudi soir, l’équipe de France masculine s’est imposée 72 à 59 en République tchèque pour l’avant-dernière journée de la qualification à la Coupe du monde 2023. Les Bleus ont mal démarré, comptant 19 points de retard après 12 minutes de jeu (30-11). Bousculés, ils ont fini par se réveiller pour reprendre le dessus.

« Ce n’était pas un match ‘do or die’ (vaincre ou mourir) car la qualification était assurée mais on avait la volonté de continuer notre série de victoires et surtout finir premiers du groupe, a commenté après le match Vincent Collet. Il faudra encore gagner contre la Lituanie dimanche. On ne s’attendait pas à une entame aussi difficile, lors de laquelle nos adversaires ont été excellents. De notre côté, on était endormi, sans vitesse des deux côtés du terrain. C’est pour ça qu’on a été mené 21-3. Fort heureusement, on a repris nos esprits à partir de cette marque qui m’a forcé à intervenir à la 7e minute. Dans un premier temps, on a coupé leur euphorie mais on attaquait toujours pas très bien. Ce qui nous a seulement permis de revenir à 9 points à la mi-temps. Dès le deuxième mi-temps, on a imprimé davantage de rythme en attaque, on a défendu beaucoup plus fort. Petit à petit, on a renversé le score. Avec des paniers à 3-points de Victor (Wembanyama) mais pas seulement. L’écart définitif ayant été réalisé par Nicolas Lang, auteur des deux paniers à 3-points du dernier quart-temps (47-57). Au vue de cette deuxième mi-temps, on s’impose avec un écart assez important. »

Titulaire à la mène, le capitaine Andrew Albicy a corroboré les propos de son coach :

« Pour nous, ce n’était pas un match facile. On a montré du caractère. On a une équipe jeune qui apprend, ce genre de match le permet. C’est bien aussi de tomber sur des rencontres accrochées comme celle-ci. Quand on a commencé à bien défendre, ça nous a donné du rythme en attaque. Quand on fait des stops, on peut courir, ça change beaucoup de choses. On a aussi bien posé le jeu, on était beaucoup plus calme. On a fait plus attention à la balle qu’en première mi-temps. Ça nous a donné beaucoup de munitions pour mettre nos paniers. »

Dimanche, l’équipe de France tentera de terminer à la première place du groupe K en s’imposant contre la Lituanie à Trélazé pour le dernier match de qualification à la Coupe du monde.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion