Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Y-a-t-il un avenir pour Mike James à Monaco ?

Betclic ÉLITE - Sous contrat jusqu'en 2024 avec l'AS Monaco, Mike James sera-t-il encore présent en Principauté à la rentrée ? Alors que le club ne peut s'avancer sur l'avenir de son joueur, qui a fait part de son projet de rester, le mystère demeure.
Y-a-t-il un avenir pour Mike James à Monaco ?
Crédit photo : Sébastien Grasset

« Où est Mike James ? » Au cœur d’un Rocher où l’attitude de la star américaine a souvent lassé ces derniers mois, son absence samedi lors de la réception organisée au Palais pour les champions de France 2023 a interpellé. Certes présent aux festivités du titre vendredi, le joueur s’est éclipsé vers Portland dans la nuit, officiellement pour raisons familiales, étant le seul à ne pas honorer l’invitation du Prince Albert. Ce qui serait un détail s’il n’y avait aucun débat sur son avenir en Principauté. Mais ce n’est pas le cas.

James assure qu’il se voit rester…

Depuis un mois, Mike James conserve le même discours. « Si Monaco veut encore de moi, je serai toujours là la saison prochaine », disait-il au sortir du Final Four à Kaunas. « J’ai un contrat, j’ai ma maison sur place, j’ai prévu de revenir mais je ne sais pas », ajoutait-il sur beIN Sports jeudi dernier après le sacre de la Roca Team à Roland-Garros. Comme pour montrer que ce n’est pas lui qui entretient le flou sur son futur à l’ASM. Mardi, lorsque le club a ouvert l’élection du MVP de la saison, il a rapidement répondu avec une photo le représentant avec Élie Okobo et Jordan Loyd en compagnie du trophée de champion de France : « Utilisez cette image et préparons-nous pour l’année prochaine ».

… Mais le club ne peut certifier sa présence

Signataire d’une prolongation de deux ans l’été dernier, Mike James est donc enclin à rester en Principauté. Mais si l’incertitude règne autant, c’est bien parce qu’elle existe d’un côté, celui du club donc. Alors qu’il se murmure depuis des semaines que la Roca Team ne serait pas opposée au fait de se séparer de lui, l’AS Monaco n’a pas pu nous certifier que l’ancien meneur de Brooklyn porterait encore les couleurs rouges et blanches à la rentrée, contrairement à ce qui a été fait pour Sasa Obradovic. De quoi accroître le doute sur la probabilité de le revoir à Gaston-Médecin, lui qui serait notamment la cible du Panathinaïkos Athènes, son ex-employeur (2016/17 et 2018).

Cette célébration avec les supporters le 16 juin 2023 sera-t-elle la dernière image de Mike James à Monaco ? (photo : A.S. Monaco Basket)

Maintenant, si elle veut vraiment parvenir à un accord avec James, l’ASM va se heurter à deux écueils. Son salaire, d’une part, puisque l’on ne se débarrasse pas d’un joueur à deux millions d’euros aussi facilement, même avec les finances monégasques. Et l’aspect sportif d’autre part : est-il réellement possible de trouver un remplaçant apportant une plus-value sur le marché des transferts ? Mike James reste l’un des meilleurs attaquants d’Europe et a encore justifié ses émoluments cette saison (15,9 points de moyenne en EuroLeague), presque au cours de la seule mi-temps du Match 5 face au Maccabi Tel-Aviv où il fut inarrêtable (28 d’évaluation) pour contribuer à offrir le Final Four à Monaco. Et s’il s’est indéniablement raté lors du dernier match à Roland-Garros (-5 d’évaluation), son attitude sur le terrain a été irréprochable à partir de son retour de suspension où il s’est mieux fondu dans le collectif, se muant en distributeur parfait (5,3 passes décisives de moyenne en playoffs). Les dossiers chauds de l’été ne seront certainement pas que du côté des arrivées à Monaco.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion