• À la une
  • Betclic Élite
  • Programme TV
  • Pro b
  • National
  • À l'étranger
  • Équipe de France
  • Interviews
  • Jeunes
  • Féminines

La mairie de Villeurbanne veut rénover l’Astroballe

La mairie de Villeurbanne veut rénover l’Astroballe
Crédit photo : Sébastien Grasset
Betclic ELITE - Alors que l'ASVEL va disputer ses matches d'EuroLeague dans l'Arena de Décines à partir du 23 novembre, la mairie de Villeurbanne veut rénover l'Astroballe.

Alors que l’ASVEL va commencer à évoluer à l’Arena de Décines en EuroLeague, à partir du 23 novembre, la mairie de Villeurbanne imagine le futur de l’Astroballe.

Inaugurée en 1995, l’antre a besoin d’une rénovation importante. « L’Astroballe a besoin d’une vraie salle d’entraînement et de musculation, de vestiaires séparés pour garçons et filles, d’un nouveau réceptif pour accueillir les partenaires du club et de davantage de modularité, estime Cédric Van Styvendael, le maire PS de Villeurbanne, dans Le Progrès. Aujourd’hui, il faut deux jours pour démonter les places du bas si l’on veut changer d’usage. »

Une salle plus seulement réservée au basket

Si l’ASVEL va continuer à jouer à l’Astroballe en Betclic ELITE et que l’ASVEL Féminin va y disputer des rencontres d’EuroLeague féminine, la municipalité de Villeurbanne envisage de ne plus réserver qu’au basket son usage. « On se pose aussi la question d’accueillir des concerts, des compétitions d’e-sport et de jeux vidéo ou de l’évènementiel d’entreprises », continue Cédric Van Styvendael, qui veut trouver des partenaires privés pour financer une partie de ses travaux qui pourraient grimper à plus de 30 millions d’euros.

L’élu compte également avoir des garanties de Tony Parker, le président de l’ASVEL et de l’ASVEL Féminin, concernant l’avenir de ses équipes à Villeurbanne. « J’ai besoin qu’il sécurise le fait de rester à l’Astroballe. Je ne lui demande pas de signer pour 30 ans mais sur 4-5 ans a minima. S’ils ont cette capacité à s’engager sur cette durée, ça me va bien. Tony Parker a réaffirmé à plusieurs reprises dans la presse qu’il restait à l’Astroballe. Je ne suis pas naïf, les affaires sont les affaires mais je suis optimiste sur ce dossier. »

BEBASKET

Marre de la publicité ? Offrez-vous BeBasket sans pub, soutenez la rédaction et encouragez une meilleure couverture du basket français au quotidien. À partir de 5€/mois.

À partir de 5 €
Vous pourriez aussi aimer
INTERVIEWS
[Reportage] « Une équipe de G-League » : au coeur de LyonSO, le club satellite de l’ASVEL
[Reportage] « Une équipe de G-League » : au coeur de LyonSO, le club satellite de l’ASVEL
Betclic ÉLITE
Officiel : Deux ans de plus pour Jacques Alingue à Dijon
Officiel : Deux ans de plus pour Jacques Alingue à Dijon

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter
Connexion

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 €