Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Les Flammes Carolo se qualifient, Tarbes et La Roche Vendée éliminés

Il y aura au moins trois clubs français en 1/16e de finale de l’EuroCup féminine. Comme à l’aller, l’ASVEL Féminin – en responsabilisant la jeune Dominique Malonga (1,98 m, 16 ans) – et Villeneuve d’Ascq se sont largement imposés, respectivement contre Hatayspor (99-46, statistiques) et Tenerife (75-49, statistiques).

Syktyvkar et Lublin affronteront de nouveau des clubs français au tour suivant

Les Lyonnaises affronteront en 1/16e de finale les Russes de Syktyvkar qui ont fait tomber La Roche Vendée. Battues à l’aller, ces dernières auront tenté leur chance contre les Russes, mais elles ont été distancées lors du deuxième quart-temps pour finalement s’incliner à domicile (98-108, statistiques). Le deuxième quart-temps perdu 19-27 aura servi de coup de massue à la formation française qui n’a pas su se relever au retour des vestiaires (24-33). Le RVBC aura pu compter sur Ornella Bankole (22 points), Kaleena Lewis (18 points) et Assitan Koné (18 points) en attaque.

C’était un peu la même chanson du côté de Tarbes. La tendance pour les filles de Francisco Pinto était largement défavorable avant le début de la rencontre suite à la défaite en Pologne 72 à 55. Dans un match bien plus serré, Lublin a fini fort le dernier quart-temps pour prendre le match 63-55 (statistiques). Lublin retrouvera Villeneuve d’Ascq au tour prochain.

Enfin, la bonne surprise est venue de Madrid. Charleville-Mézières a réussi à renverser la vapeur contre l’Estudiantes (-3 à l’aller) et s’est imposé 60-54 (statistiques) grâce à un excellent dernier quart-temps (6-16). Les Flammes recevront le vainqueur du match Tango Bourges – London Lions, dont le match retour a été reporté au 5 janvier. A l’aller, Bourges s’était incliné d’un petit point (65-64) dans la capitale anglaise à la surprise générale. 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion