Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Retour de l’avantage automatique du terrain, handicap, pénalité financière rehaussée : vers une refonte de la Coupe de France ?

Coupe de France - En concertation avec les clubs de Nationale 1, la Fédération Française de Basketball travaille à des modifications sur la formule du Trophée Robert Busnel, afin de mieux valoriser sa compétition phare.
Retour de l’avantage automatique du terrain, handicap, pénalité financière rehaussée : vers une refonte de la Coupe de France ?

Une équipe de NM1, telle que Toulouse, obligée de se déplacer à Bourg ou chez un club de niveau supérieur, comme ici en 2022, cela ne devrait bientôt plus être possible

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Ancien président de Challans, Jean-Marie Rousseau avait vu juste. La saison dernière, au moment de renoncer à Saint-Chamond en 1/16e de finale, l’ex-dirigeant avait interpellé la fédération dans une lettre ouverte, craignant que sa décision « ne fasse tache d’huile en 2023/24 ». Cela fut le cas : cinq forfaits de clubs de Nationale 1 cette saison (Le Havre, Avignon, Les Sables, Lorient et Andrézieux), contre seulement deux l’année dernière (Boulogne-sur-Mer, en plus du VCB). Soit le symbole d’une compétition progressivement dévalorisée.

10 000 euros d’amende pour les forfaits en NM1

Pour tenter d’endiguer cela, la fédération a déjà décidé de rehausser la pénalité pour les forfaits des équipes de NM1 de plus de… 800% ! Établie à 1 100 euros jusque-là, ce qui coûtait donc moins cher que d’éventuels frais de déplacement, elle va grimper à 10 000 euros à partir de l’exercice 2024/25. Un montant que la FFBB espère dissuasif, à l’image du coût pour les pensionnaires de LNB, qui est le même qu’un forfait en championnat, soit potentiellement jusqu’à 100 000 euros selon les diverses conditions de l’article du règlement 314 de la Ligue Nationale de Basket.

Mais la FFBB écoute également les doléances de la troisième division. « Nous ne pouvons que suggérer à la Fédération pour les prochaines saisons de revoir sa copie avec un peu plus de bienveillance pour les clubs de NM1″, écrivait Jean-Marie Rousseau en novembre 2022 dans sa lettre ouverte. Le dirigeant suggérait notamment le retour de l’avantage automatique du terrain pour les équipes de niveau inférieur, aboli en 2019.

Validation le 9 mars ?

Cette mesure fait l’objet d’une consultation lancée par la FFBB chez les pensionnaires de NM1. Un questionnaire a été adressé aux clubs, leur demandant s’ils seraient favorables à la réception automatique. Les premiers retours sont évidemment très favorables. Mais ce n’est pas tout. À l’image de ce qui se fait au niveau du Trophée Coupe de France avec 7 points par division, la fédération songe également à l’établissement d’un handicap lors d’une rencontre opposant des clubs de niveau différent. De manière à offrir un peu plus d’intérêt et de suspense au sein d’un sport qui ne fait qu’assez peu la part aux surprises, contrairement à ce qui se passe dans le foot par exemple : ainsi, depuis la saison 2003/04, seuls dix clubs issus des échelons nationaux ont créé la sensation face à des équipes de Betclic ÉLITE.

Les exploits des clubs de NM1 face à des équipes de Betclic ÉLITE depuis 2003/04

  • Toulouges – Bourg-en-Bresse : 79-74, le 15 février 2005
  • Saint-Vallier – Roanne : 94-93, le 14 février 2006
  • Liévin – Vichy : 65-63, le 6 février 2007
  • Challans – Clermont-Ferrand : 100-69, le 5 février 2008
  • Souffelweyersheim (NM2) – Dijon : 88-78, le 17 novembre 2009
  • Blois – Boulazac : 92-87, le 15 janvier 2013
  • Saint-Chamond – Antibes : 86-81, le 23 octobre 2013
  • Bordeaux – Cholet : 98-89, le 11 septembre 2015
  • Saint-Vallier – Cholet : 78-76, le 23 janvier 2018
  • Tours – Pau : 83-81, le 22 septembre 2020

D’autres éléments sont également débattus, à l’image d’une modification du cahier des charges en ce qui concerne les frais d’hébergement et de transport local du club visiteur, tous à la charge du recevant. Des échanges avec les clubs de Pro B et de Betclic ÉLITE étaient prévus cette semaine, afin de leur présenter les conclusions tirées de la consultation auprès de la Nationale 1. Une validation éventuelle est attendue à l’occasion du bureau fédéral programmé à Cognac le 9 mars.

Quel avenir pour le Top 8 de Trélazé ?

Depuis 2018, les quarts et demi-finales de la Coupe de France se jouent invariablement au même endroit : sur le parquet de l’Arena Loire, à Trélazé, pour un plateau en forme de succès populaire relatif. Les deux tours avaient été regroupés sur un même week-end afin de répondre aux contraintes de calendrier, avec un nombre croissant de clubs jouant la Coupe d’Europe.

Sauf que le calendrier va s’alléger légèrement l’an prochain, la Betclic ÉLITE passant de 18 à 16 clubs. De là à remettre la tradition du Top 8 Coupe de France ? À partir de la saison… 2025/26, tout sera possible. Mais vu que la convention entre la FFBB et l’Arena Loire court jusqu’en 2025, deux plateaux se joueront encore en périphérie d’Angers.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
grotext
Le bons sens... A voir si les clubs pro valident mais cela va mettre un peu de piment dans cette coupe qui n’intéresse pas grand monde avant les demi-finale (et encore)
Répondre
(1) J'aime
derniermot
Le handicap est juste une aberration sportive, le but d'une Coupe n'étant pas d'etre gagné par Orchies sur Var... Pour le reste, cela va dans le bon sens mais la seule vraie bonne réforme serait de faire une vraie Coupe, avec les amateurs. Meme sans handicaps, il y aurait peu de surprises, et alors. Y en a peu au foot aussi et c'est le truc le plus populaire de l'année. Le souci de cette Coupe est qu'elle ne concerne que les pros qui ont d'autres chats à fouetter Bon, et le Top 8 est le coup fatal au desinteret evidemment
Répondre
(0) J'aime
valduhavre
Mouais, la réception automatique comme réponse à tous les maux. Quand Le Havre a déclaré forfait, c'était avant de se déplacer, pensionnaire de NM1 et le problème était de ne pas pouvoir réglementairement présenter une équipe avec des joueurs vraiment valides. Et on fait quoi dans ce cas de figure?
Répondre
(0) J'aime