Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Monaco reprend la main et place la JL Bourg dos au mur

Betclic ELITE - L'AS Monaco reprend l'avantage dans sa série des demi-finales de playoffs de Betclic ELITE contre la JL Bourg (81-85). Le club de l'Ain est désormais dos au mur.
Monaco reprend la main et place la JL Bourg dos au mur

Pour son retour sur les parquets, Mike James a crucifié la JL Bourg

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Les esprits taquins y verront un mauvais clin d’œil, 20 jours après la cruelle issue du Match 5 contre le Fenerbahçe Istanbul : mal embarqué dans la défense burgienne à l’approche de la dernière minute (à 72-73), Élie Okobo a cette fois trouvé le moyen de décaler Mike James dans le corner. Et le MVP de l’EuroLeague a prouvé que le basket avec lui, c’était quand même un peu plus simple. Un shoot assassin (72-76), alors qu’il n’avait pas spécialement brillé jusque-là (8 points à 3/10 au final). « Il a rentré le tir dont on avait besoin », salue Jaron Blossomgame. Le retour du patron, en somme.

Il fallait bien cela pour réveiller une AS Monaco vexée par son premier revers en playoffs depuis juin 2022. Surtout que ce sentiment d’urgence ne s’est pas spécialement fait ressentir en début de match : un incroyable 8/8 côté JL Bourg pour commencer (21-8, 6e minute) puis un écart qui gonfle jusqu’à +17 (33-16, 12e minute). « Mais c’est long un match », tempérait ensuite Jaron Blossomgame, incroyablement précieux ce mardi (21 points à 6/12 et 5 rebonds. « Ils n’avaient pas raté un seul shoot, ça ne pouvait pas continuer comme ça. »

Climat houleux

Non, en effet, ça ne pouvait pas continuer… Sasa Obradovic a décidé de modifier sa défense sur pick and roll, déjà défaillante samedi, et le rapport de force en a été complètement chamboulé. « Ça a complètement changé le cours du match », insistait le technicien serbe. Et le 13-0 en 124 secondes chrono, aussi (de 35-18 à 35-31). Au lieu de regagner les vestiaires avec une quinzaine de points d’avance, la Jeu sentait le souffle monégasque dans sa nuque (40-39, mi-temps). « C’est dommage de ne pas avoir su capitaliser », regrettait ainsi Axel Julien. Un vrai coup porté au mental burgien, d’autant plus marqué par la perte de Maksim Salash, touché à la cheville.

Et ensuite ? Un premier run monégasque qui semble indiquer que la chance aindinoise est passée (42-48, 25e minute), un 1-12 en forme de nouvelle déconnection de la Roca Team (ou une révolte de la JL, au choix) puis un vrai duel de playoffs. Élie Okobo qui monte en température (15 points, 5 rebonds et 5 passes décisives), Kevin Kokila qui joue des muscles dans la peinture, l’ASM qui règne sur le rebond (42 à 34), Isiaha Mike qui prend ombrage des moqueries de Jaron Blossomgame (avec le signe « trop petit) et verra sa frustration sanctionnée par une faute antisportive. Tout ça, oui, et surtout le shoot assassin de Mike James, dans un climat pesant, avec des arbitres quittant Ékinox sous les cris de « Corrompus ! Corrompus ! » et Sasa Obradovic se lâchant sur son homologue Frédéric Fauthoux en conférence de presse. Si certains avaient peur que la victoire de l’AS Monaco vienne climatiser l’atmosphère pour jeudi, ils peuvent être rassurés : le Match 4 montera encore en température !

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
marcosolo
Les vacances approchent.... on sait déjà où les arbitres de ce soir ne passeront pas leurs vacances ! Poulets vs Gambas, on peut pas rivaliser
Répondre
(5) J'aime
timotisane- Modifié
8v5 on peut pas jouer... Salash blessé. Dure fin de saison....
Répondre
(4) J'aime
nothingbutnet
Ils reprennent la main grâce à un bon coup de pouce pour revenir dans le match, non ?
Répondre
(4) J'aime
sasa_obra
Ça m'a coûté un rein pour le gagner celui la
Répondre
(2) J'aime
sasa_obra- Modifié
Commentaire supprimé.