Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

[Vidéo] Quand Thomas Ville plante deux tirs du milieu de terrain dans un même match !

Pro B - Surprenant meilleur shooteur à 3-points du championnat (à 53,9%), lui qui plafonnait à 29,5% l'an dernier, Thomas Ville a signé un petit exploit contre Évreux : deux tirs au buzzer du milieu du terrain !
[Vidéo] Quand Thomas Ville plante deux tirs du milieu de terrain dans un même match !

Thomas Ville peut tirer la langue : tout lui réussit cette saison !

Crédit photo : Tuan Nguyen

L’an dernier, Thomas Ville était dans les bas-fonds du classement des meilleurs shooteurs à 3-points de Pro B, à seulement 29,5% (31/105), un pourcentage problématique pour un arrière. Et cette année, le voici qui caracole en tête (53,9%, à 21/39), le seul au-dessus de la barre des 50%, avec Arthur Bouba, si l’on excepte Jonathan Jeanne qui n’en prend pas assez pour être comptabilisé (9/16).

De 29 à 54% en une saison !

Une métamorphose surprenante, que même-lui ne parvient pas à expliquer. Interrogé à ce sujet par Sud Ouest fin janvier, le pigiste médical de Lucas Hergott ne trouvait pas de raisons objectives à avancer, si ce n’est le travail. « Je ne sais pas ! J’essaye de bosser là-dessus l’été car je sais que c’est une des choses sur lesquelles je dois bosser, la régularité dans le tir. Je n’ai pas peur de prendre les shoots et mes coéquipiers m’attendent là-dessus. Je pense que la confiance joue beaucoup, beaucoup et aujourd’hui ça se voit (rires). »

Cela se voit tellement que le natif de Montbrison a fait sauter la banque avec deux tirs venus d’ailleurs mardi soir à Gaston-Neveur contre Évreux (79-70). Il aurait pu plomber ses pourcentages avec deux tentatives du milieu de terrain au buzzer du premier et du troisième quart-temps, il s’en est finalement tiré avec un invraisemblable 2/2 (et 3/4 à 3-points sur l’ensemble du match) ! L’un parfaitement swish, l’autre avec la planche… « Je n’ai jamais vu ça », pouvait souffler l’entraîneur ébroïcien, Neno Asceric, désabusé.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
lulutoutvert
Le 2e part de son terrain et fait ficelle. .pour sa moyenne, il joue dans une équipe dominante, donc peut être plus en confiance, et potentiellement, il a cette micro seconde de plus pour prendre son tir
Répondre
(0) J'aime