Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

À 40 ans, pas encore l’heure de la retraite pour David Simon

Treize ans après son dernier match sur le sol français, David Simon continue de jouer. L'ancien intérieur de Dijon et Strasbourg va retrouver le championnat japonais.
À 40 ans, pas encore l’heure de la retraite pour David Simon
Crédit photo : Kyoto Hannaryz

Vous vous souvenez de David Simon ? Alors que la SIG dispute ce dimanche une demi-finale de Coupe de France, l’intérieur américain avait également tenté d’ouvrir les portes de Bercy avec Strasbourg en 2009. En vain puisque l’équipe alsacienne s’était inclinée 60-78 face au futur vainqueur manceau. À l’époque, auteur de ses quatre premières saisons professionnelles en France entre Dijon et Strasbourg (de 2006 à 2010), le natif de l’Illinois s’était imposé comme l’un des meilleurs pivots offensifs de Pro A (15,3 points à 58% et 6,2 rebonds avec la JDA en 2008/09 par exemple).

Ensuite élu MVP de la relevée Ligue Adriatique en 2012, il a d’abord opéré un rapprochement vers l’Est, en passant deux saisons au Kazakhstan, avant de définitivement basculer en Asie. Et à bientôt 41 ans, David Simon n’a visiblement pas l’intention de raccrocher. Vu en Corée du Sud cette année, il vient de s’engager avec les Earthfriends de Tokyo, en deuxième division japonaise. Il avait passé les quatre dernières saisons dans l’élite locale, avec Kyoto, toujours à plus de 20 points de moyenne. L’an dernier, il était d’ailleurs encore le troisième meilleur scoreur du championnat.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion