Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Mené de 25 points, Dijon réalise une improbable remontée à Galatasaray !

Basketball Champions League - Dijon a signé une remontée exceptionnelle sur le terrain de Galatasaray : la JDA, menée de 25 points au milieu du 3e quart-temps, est finalement parvenue à s'imposer en Turquie ! (93-96).
Mené de 25 points, Dijon réalise une improbable remontée à Galatasaray !

Malgré l’écart, Cameron Hunt (11 points) et ses coéquipiers n’ont jamais lâché en Turquie !

Crédit photo : BCL

Dijon a réalisé l’une des plus impressionnantes remontées de l’histoire de la Basketball Champions League. Menée de 25 points à Galatasaray au milieu du 3e quart-temps, la JDA est malgré tout parvenue à l’emporter en Turquie (93-96) grâce à un incroyable dernier quart-temps (10-33).

LIRE AUSSI. Les cinq raisons de soutenir BeBasket en s’y abonnant

Pendant 27 minutes, rien n’allait pour Dijon

Sur un tir du logo de l’ancien joueur des Mets 92 Dee Bost (17 points), un peu après la moitié du 3e quart-temps (80-55, 27′), portant l’écart en la faveur de Galatasaray à +25, personne n’aurait misé un centime sur une victoire dijonnaise à Istanbul. Et pourtant… Car pendant 27 minutes, aucun signe prémonitoire de cette hypothétique remontée n’a été visible. Après un 1er quart-temps complètement raté, Dijon s’est déjà retrouvé mener de 14 points après dix minutes de jeu (24-38). Un écart qui est monté à +19 avant la mi-temps et donc +25 dans le 3e quart-temps. Et soudain… Les Dijonnais se sont réveillés, avant de se transcender lors des treize minutes de jeu restantes. Même au début de l’ultime période, l’impossible semblait toujours s’imposer, surtout quand Oniangue et Ducoté manquait trois tirs consécutifs sur la même possession. Mais l’abnégation de cette action était bel et bien un indice de ce qui allait advenir.

dokossi dijon galatasaray
La présence d’Alan Dokossi dans la peinture a été essentiel dans le dernier quart-temps pour Dijon. (Photo : BCL)

Essayant d’abord de reprendre le fil de son basket, la JDA s’est appuyé sur les fondamentaux, au rebond et aux lancers-francs, à l’image d’un Allan Dokossi  inarrêtable sous les panneaux turcs (17 points à 7/8 aux tirs, 13 rebonds dont 6 offensifs, 3 passes décisives et 2 interceptions). Revenus à moins de dix points dans les cinq dernières minutes, la confiance logiquement réapparue, les joueurs de Laurent Legname ont ainsi pu faire parler leurs poignets. Le duo de pick and pop David Holston (15 points et 9 passes décisives) – Leyton Hammonds (20 points dont 4/8 à 3-points) a fait mouche à deux reprises à 3-points (90-87, 37′).

La mène prise pour la première fois… à 28 secondes du terme !

Pour réaliser un exploit pareil, il faut également un brin d’aide de l’équipe adverse : Ahmad Caver (14 points, 27 de +/-) est parvenu à échapper à la vigilance de Dee Bost, que l’on sait évasif dans sa propre moitié de terrain, pour permettre à Dijon de passer devant… pour la première fois de la partie (93-94, 39’32). Vingt-huit petites secondes en tête en toute et pour tout mais qui suffisent au bonheur de la JDA, auteure donc d’un improbable retour en Turquie ce mardi soir.

Une victoire rocambolesque mais aussi ô combien importante pour Dijon dans ce top 16 de la BCL, après la défaite inaugurale face à Ludwigsbourg. Lors de la prochaine journée, le club bourguignon recevra Bonn.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
lefreezident
Incroyable !!!, sûrement l'un des plus beaux come-back vue en Europe, bravo à Dijon !!!
Répondre
(1) J'aime
macroy
Le magicien Legname a encore frappé..
Répondre
(0) J'aime
leon_21
Avec Legname, la jeanne semble retrouver la marche avant qui lui a permis de briller ces derniers années. Ma crainte concerne le poste 5 sur le reste de la saison. Chikoko progresse et semble retrouver son rythme passé. Mais il reste encore très inconstant et souvent absent de la feuille de match... pour des raisons très diverses et variées ! Si le budget du club le peut, ca sera parfait tenter de trouver et relancer un JFL au poste 5 pour la(es) saison(s) prochaine(s)...
Répondre
(0) J'aime