Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

De U18 à la Betclic ÉLITE en un an : Matéo Bordes a déjà un pied dans le monde pro

Pur produit de la formation landaise, Matéo Bordes a inscrit ses premiers points dans le monde professionnel, avec Cholet Basket. Ce samedi 17 décembre, l'arrière de 18 ans n'est pas prêt de l'oublier. Il y a encore un an, Matéo Bordes arpentait les terrains U18 le dimanche après-midi dans l'anonymat le plus complet.
De U18 à la Betclic ÉLITE en un an : Matéo Bordes a déjà un pied dans le monde pro
Crédit photo : Pauline Ledez

L’intendance de Cholet Basket devrait songer à lui faire rapidement un maillot à son nom. Floqué  « Bordes ». Parce qu’il s’est invité deux fois sur les terrains de Betclic ÉLITE en deux semaines, parce qu’il pourrait bel et bien avoir de nouvelles opportunités d’ici la fin de saison dans un rôle de 12e homme… Et surtout parce que CB, proche d’un début de saison idyllique, a déjà fait jouer quatre joueurs Espoirs (Mathéo Leray, Naoll Balfourier, Lucas Dufeal et donc Matéo Bordes) en pro, cette saison.

Après ses 40 premières secondes de jeu au Portel, il a remis le couvert contre la JDA Dijon, samedi soir. «  À cinq minutes du match, Laurent (Vila, le coach) commence à faire sortir les joueurs étrangers et faire rentrer les Français. Il vient me voir et me dit de me tenir prêt », rembobine le grand frère de Clara Bordes (née en 2006), pensionnaire du centre de formation de Tarbes.

Bien servi par Hugo Robineau, l’arrière choletais de bientôt 19 ans finit par inscrire les trois premiers points de sa carrière dans le corner, après une première tentative infructueuse. Un shoot pris en déséquilibre face à la pression dijonnaise mais le bras, lui, n’a pas tremblé pas. Le ballon transperce le filet et la Meilleraie, habituée à le voir jouer en Espoirs, exulte dans une soirée proche de l’allégresse. « J’aime bien ce type de tir », s’esclaffe-t-il. « J’étais content, tout le monde m’a sauté dessus. Maintenant, j’ai atteint un premier objectif, il faut travailler encore plus dur pour gratter plus de minutes avec les pros. »

Pur produit de la formation landaise, il a été pouponné à Cassen Saint-Geours, à l’Adour Dax Basket avant de perfectionner ses gammes à l’Élan Béarnais Pau Nord-Est. Il a ensuite rejoint l’INSEP pour poursuivre son cursus mais sa virée parisienne, entre blessure et perte de confiance, a rapidement été écourtée.

Matéo Bordes évoluait encore en U18 l’an dernier (photo. : CB).

Vice-champion de France U15 en 2019 avec Dax (19,8 points / match) et aux portes des équipes de France jeunes (pré-sélectionné en équipe de France U17 3×3 pour le Mondial et convoqué en équipe de France U16 pour la prépa à l’Euro), Matéo Bordes retourne alors dans le Béarn avant de taper dans l’oeil de Régis Boissié, après une saison 2021-2022 aboutie en U18 (15,4 points).

« Cholet, des valeurs excellentes et différentes »

En duo avec Mathéo Leray, il constitue l’une des principales armes offensives de CB depuis le début de saison. Les U21 choletais, malgré deux défaites contre Limoges puis Blois, sont solidement installés en tête du championnat avec 12 victoires en 14 matchs. « Les valeurs, ici à Cholet, sont excellentes et différentes de ce qu’on peut trouver ailleurs », apprécie la seule recrue choletaise en U21. « On a un jeu collectif qui fait que peu d’équipes peuvent nous battre. » Avant de rajouter l’air malicieux : « On veut clairement gagner le championnat de France et le Trophée du Futur. » Quoi de plus normal quand on joue à Cholet Basket…

Arrière porté vers l’attaque avec un potentiel athlétique intéressant (1,98 m), Matéo Bordes pourrait bel et bien avoir de nouvelles cartouches dès mercredi soir en FIBA Europe Cup contre les Roumains de Craiova.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion