• À la une
  • Betclic Élite
  • Programme TV
  • Pro b
  • National
  • À l'étranger
  • Équipe de France
  • Interviews
  • Jeunes
  • Féminines

Fos – Bourg à Marseille : est-ce judicieux de délocaliser un match aussi important ?

Crédit photo : Christophe Canet
Alors que les BYers jouent leur survie et que leur bilan à Marseille (0v-3d) est très éloigné de leurs standards fosséens (7v-4d), est-ce un handicap d'aller jouer un match aussi capital que celui de ce mercredi soir contre Bourg-en-Bresse au Palais des Sports ? Nous avons posé la question à l'entraîneur Rémy Valin et au capitaine Johan Passave-Ducteil.

Lanterne rouge requinquée par sa large victoire contre Strasbourg dimanche (87-65), Fos-Provence « accueillera » Bourg-en-Bresse ce mercredi soir à l’occasion d’un match capital pour sa survie. Mais les guillemets ne sont pas superflus puisque la rencontre se disputera au Palais des Sports de Marseille, une enceinte où les méridionaux n’ont plus mis les pieds depuis trois mois. Au vu du succès populaire de la dernière venue des BYers dans la cité phocéenne (6 065 spectateurs pour la venue de Victor Wembanyama en janvier), l’opportunité d’aller se produire à Marseille se justifie tout à fait d’un point de vue marketing et notoriété locale, quand bien même le Palais sera de retour en configuration réduite (3 800 personnes attendues). Mais sous l’angle sportif, pour une rencontre aussi décisive, l’intérêt est plus discutable.

64% de victoires à Fos, 100% de défaites à Marseille

Cette saison, Fos-sur-Mer est déjà venu trois fois chez son voisin. Pour trois défaites : une prolongation malheureuse contre Roanne en novembre (83-87), une déculottée contre Monaco (53-97) lors des journées de Noël et un revers crève-cœur face aux Metropolitans 92 (82-83) en début d’année. Contre un bilan beaucoup plus satisfaisant dans sa petite Halle Parsemain : 7 victoires en 11 rencontres. Si l’on remonte jusqu’à l’année dernière, l’équipe locale est à 1/6 à Marseille, avec un seul succès contre la JDA Dijon en mars 2022 (défaites contre Monaco et Limoges également). « C’est sûr que l’on a beaucoup plus nos repères à Parsemain », acquiesce Rémy Valin, l’entraîneur fosséen. « On est à 7-4 à Fos et 0-3 à Marseille. Mais c’est une belle salle là-bas. J’espère qu’il y aura du monde et que ça va pousser. De toute façon, aujourd’hui, tous les matchs sont des finales pour nous. Que ce soit à Marseille ou au Portel, il faut aller les jouer sans se préoccuper de ça. »

Pourtant, les BYers n’ont pas choisi d’aller prendre leurs marques à Marseille ces derniers jours. Lundi et mardi, Fos a privilégié la récupération en s’entraînant à Parsemain, alors que la Jeu a investi le Palais des Sports hier soir. « Ce n’est pas spécialement un handicap d’aller à Marseille car nous avons eu de bonnes sensations à chaque fois que nous y avons joué », répond le capitaine Johan Passave-Ducteil, brièvement aperçu à Bourg-en-Bresse en 2016. « Alors oui, on n’a pas eu beaucoup de chance dans ce Palais des Sports jusqu’à maintenant mais il y a une vraie cohésion avec le public. Il y a un engouement qui est intéressant. S’il n’y avait eu aucun feeling, j’aurais dit que c’était embêtant mais ce n’est pas le cas. On ne sent pas que c’est un match délocalisé. Pour moi, c’est du gagnant-gagnant mais maintenant, il faut qu’on gagne (il sourit). »

« Il y a un bon feeling à Marseille,
on ne sent pas que ce sont des matchs délocalisés »

Avec une longueur de retard sur le duo Nancy – Élan Béarnais à cinq journées de la fin, Fos-Provence se doit effectivement de l’emporter. Mais l’affaire sera compliquée face à une équipe burgienne qui a déjà mordu la poussière face à un relégable dimanche (79-87 à Pau) et ne voudra pas reproduire deux fois la même bourde. « La JL Bourg arrivera avec plus de fraîcheur que la SIG dimanche », indique Rémy Valin. « On connait la qualité de leur basket offensif. C’est un match où il faudra être présent défensivement d’entrée car Bourg est capable de grosses séries offensives. » Fos pourra tout de même trouver une belle source d’inspiration dans sa prestation à l’aller où les BYers avaient contenu la JL à l’une de ses plus petites productions offensives de la saison (69 points encaissés), ne manquant la victoire qu’à cause d’une étourderie de Garlon Green sur la dernière possession (68-69).

BEBASKET

Marre de la publicité ? Offrez-vous BeBasket sans pub, soutenez la rédaction et encouragez une meilleure couverture du basket français au quotidien. À partir de 5€/mois.

À partir de 5 €
Vous pourriez aussi aimer
EuroCup
La JL Bourg retrouve le succès contre Buducnost Podgorica, Zaccharie Risacher encore décisif
La JL Bourg retrouve le succès contre Buducnost Podgorica, Zaccharie Risacher encore décisif
ÉQUIPE DE FRANCE
Pierre Pelos, de la Régionale 2 à l’équipe de France : « Tout vient à point à qui sait attendre »
Pierre Pelos, de la Régionale 2 à l’équipe de France : « Tout vient à point à qui sait attendre »
EuroCup
[Vidéo] La très grosse performance de Zaccharie Risacher contre Podgorica
[Vidéo] La très grosse performance de Zaccharie Risacher contre Podgorica

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter
Connexion

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 €