Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Strasbourg va se séparer de Lassi Tuovi !

Dernière de Betclic ELITE après huit journées de championnat, la SIG Strasbourg a décidé de se séparer de son coach Lassi Tuovi selon nos informations.
Strasbourg va se séparer de Lassi Tuovi !
Crédit photo : Jacques Cormarèche

Bonne dernière de la Betclic ELITE avec une seule victoire au compteur après huit journées, la SIG Strasbourg a pris une mesure forte : celle de se séparer de son coach. Selon nos informations, le club alsacien va annoncer l’éviction de Lassi Tuovi (35 ans) ce mercredi.

Un technicien étranger en approche

Au retour de la trêve internationale, le président Martial Bellon et ses conseillers ont pris la lourde décision de changer d’entraîneur. Coach principal depuis janvier 2020 et le départ de Vincent Collet, dont il était l’assistant, le sélectionneur de la Finlande a conduit la SIG avec brio durant les deux dernières saisons. Au point de se construire une solide réputation en France comme à l’étranger, grâce à ses bons parcours en Ligue des Champions (BCL) et en sélection nationale (quart de finaliste de l’EuroBasket 2022). Mais ce début d’exercice calamiteux sur la scène nationale (1 victoire et 7 défaites) aura mis fin à l’idylle. « Au final, je crois que je vais rejoindre la plupart des entraîneurs », disait-il le dimanche 6 novembre à Bourg-en-Bresse, un sourire jaune au coin des lèvres. « La plupart des coachs traversent de tels moments plusieurs fois dans une carrière. Maintenant, c’est à mon tour de vivre cela. » Un recrutement estival raté et une longue absence sur la préparation ont engagé le club alsacien dans une mauvaise dynamique dès le lancement de la saison. En conséquence, le technicien scandinave est apparu plus nerveux sur les bords des parquets et la gestion de certains éléments, comme Stan Okoye – inutilisé à Murcie puis absent du déplacement à Bourg-en-Bresse – sur seule décision de Tuovi – aura provoqué des remous internes.

À LIRE AUSSI,
LASSI TUOVI, LA DÉCOUVERTE DES DIFFICULTÉS

Lassi Tuovi lundi 14 novembre à Espoo lors de la victoire de la Finlande contre l’Estonie (91-71) / photo : FIBA

Si bien que Strasbourg a anticipé le départ de celui qui n’aurait sans doute pas pu être conservé à l’issue de son contrat, courant jusqu’en juin 2023. Reste à savoir qui viendra à la rescousse de la lanterne rouge du championnat. Si le média italien Pianeta Basket avait évoqué la piste menant à Pino Sacripanti, technicien italien de 52 ans ayant travaillé à Avellino lorsque l’actuel directeur sportif de Strasbourg, Nicola Alberani, y était en poste, celle-ci n’est pas avérée. Une autre option menant vers un coach étranger est privilégiée selon nos informations.

Quant à Lassi Tuovi, sa casquette de double sélectionneur a peut-être également pesé dans la balance, dans la mesure où son absence la semaine dernière au plus fort de la crise, pour cause de fenêtre internationale, n’a pas dû arranger son cas. Même si celui qui était arrivé dans les valises d’Henrik Dettmann en 2016 avait reçu l’assentiment de Martial Bellon pour prendre la tête des Susijengi l’année dernière, le président alsacien ayant même exprimé « sa vraie satisfaction » devant cette nomination. Mais depuis, les choses ont évolué : même si Lassi Tuovi conserve une superbe réputation dans le petit monde du basket continental, avec un futur qui se dessinera sûrement un jour en EuroLeague, l’idée d’une fin de cycle s’était diffusée ces dernières semaines dans le Rhénus, accélérée par les mauvais résultats de l’automne. La SIG a ainsi décidé d’accélérer la fin de l’histoire, aussi brutale puisse-t-elle sembler.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion