Immense Lauri Markkanen : le jour de gloire de la Finlande !

Crédit photo : FIBA

Avec un Lauri Markkanen phénoménal (43 points à 19/29), la Finlande a battu la Croatie (94-86 en 1/8e de finale) pour valider son meilleur EuroBasket depuis 1967 ! "C'est un jour de fierté pour le basket finlandais", souligne Lassi Tuovi, le sélectionneur local et entraîneur de la SIG.

Et Lauri Markkanen, à 30 secondes du buzzer final, après un pas de recul, s’est élevé à trois points. Swish. Les loups pouvaient hurler en tribune, le banc finlandais explosait. L’exclamation finale d’un véritable récital de la star locale, à créditer de 43 points (à 19/29), 9 rebonds, 3 passes décisives, 3 interceptions et 0 balle perdue en 32 minutes. « C’est l’une de ces soirées où tout rentre lorsqu’on shoote », sourit le futur intérieur d’Utah. La meilleure performance de sa carrière, toutes compétitions confondues, au cours d’un après-midi qui restera historique pour la Finlande : pour la première fois, les Susijengi se sont qualifiés pour les quarts de finale de l’EuroBasket (94-86 contre la Croatie).  Les Scandinaves avaient déjà terminé à la 6e place en 1967 mais le tournoi se jouait alors sous un format différent.

Lassi Tuovi mène la Finlande en quart de finale pour sa première compétition internationale ! (photo : FIBA)

Un exploit qui va retarder le retour en France de deux pensionnaires de LNB : Iliari Seppala (Saint-Chamond), très peu utilisé avec seulement 4 minutes au compteur, et surtout l’entraîneur Lassi Tuovi. Sélectionneur depuis cette année après plus d’une décennie passée dans le costume d’adjoint, le technicien strasbourgeois est déjà catalogué comme une étoile montante du coaching européen. Un tel accomplissement pour sa première compétition internationale ne va faire que renforcer sa réputation. « C’est un jour de fierté pour le basket finlandais », souligne le cerveau de la SIG, peut-être pas encore au courant que son club disposait de Crailsheim en même temps à Luxeuil-les-Bains (97-89). « Mais ce n’est pas que nous. Je pense aux générations passées, à toutes les composantes du basket finlandais, la fédération, les clubs. Mais on ne sait pas encore vraiment ce que ça signifie. On ne veut pas s’arrêter là ! » Ses joueurs ont maintenant rendez-vous avec l’Espagne mardi soir.

En revanche, la Croatie poursuit sa tradition de ces dernières années, celle de la déception permanente. Pourtant bourré de talents (Bojan Bogdanovic, Mario Hezonja, Dario Saric ou Ivica Zubac cet été), le pays des Balkans n’a plus remporté la moindre médaille internationale depuis le bronze de l’EuroBasket 1995. « C’est une grande déception pour nous », s’est contenté de déclarer le coach Damir Mulaomerovic. Rien qu’une de plus au final…

À Berlin

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires