Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Comment l’ASVEL a dominé le Fenerbahçe ?

Process Corporation nous livre les explications technico-tactiques de la très belle victoire de l'ASVEL contre le Fenerbahçe Istanbul (91-77) jeudi soir en EuroLeague.
Crédit photo : EuroLeague

L’ASVEL a sans doute livré son match le plus abouti de la saison d’EuroLeague ce jeudi soir. Pour sa 21e sortie de la saison dans cette compétition, l’équipe de T.J. Parker a dominé l’un des favoris de la compétition, le Fenerbahçe Istanbul, du début à la fin. De quoi l’emporter 91 à 77 et confirmer son regain de forme. Et ce alors que Jonah Mathews et David Lighty n’ont pas joué, car blessés.

Outre l’impact indéniable du nouveau venu, Dee Bost, qui amène de l’expérience, du leadership, de la gestion, de l’agressivité au poste 1 et surtout un vent de fraîcheur, les Rhodaniens ont remporté la bataille tactique. Le média Process Corporation explique quels ont été les raisons de cette réussite.

Tout d’abord, les efforts de Youssoupha Fall sur la défense des pick and rolls ont été essentiels. En protection (voir ici), le pivot franco-sénégalais a protégé le cercle villeurbannais tout le long de la soirée, malgré une faute commise dès la première action.

Youssoupha Fall a d’ailleurs été l’une des raisons du petit match de Johnathan Mobley, l’un des meilleurs intérieurs de l’EuroLeague cette saison.

Dans un autre registre, l’autre pivot de l’effectif, Alex Tyus, a lui été aussi très précieux. Plus petit mais plus mobile et athlétique, il a permis à l’ASVEL de pratiquer de nombreux switches sur les pick and rolls.

A contrario, l’ASVEL est parvenue à sanctionner les switches en défense du Fenerbahçe Istanbul.

Autrement, l’ASVEL n’a pas arrêté d’exécuter un système amenant sur une situation de spanish pick & roll (pick the picker) dans l’axe. Avec succès.

Nando De Colo s’est notamment régalé sur cette forme de jeu, lui qui a régalé ce jeudi avec 26 points (30 d’évaluation). Aux côtés de Dee Bost (qui a inscrit les 9 premiers points de siens), l’international français semble parfaitement à son aise.

Le salut n’est pas venu que des deux pivots ou de la ligne arrière de l’ASVEL. Tout le monde a contribué, et notamment le jeune ailier de l’effectif Zacharie Risacher (2,05 m, 17 ans), auteur de son record de points (10) dans la compétition.

Après avoir fait passer les joueurs dans les mains du staff médical, le staff technique va devoir remettre son groupe au travail pour préparer la réception de Monaco, ce dimanche à 17 heures.

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion