Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Contraint de quitter l’Ukraine, D.J. Cooper trouve refuge en Israël

Le tour du monde continue pour D.J Cooper (1,83 m, 31 ans). Bien connu des parquets de l’Hexagone (MVP en 2016-17 avec Pau-Lacq Orthez, passé par Monaco, Gravelines-Dunkerque et l’Élan Chalon), le prolifique passeur décisif a posé ses bagages du côté d’Israël. Il rejoint les rangs du troisième du championnat, le Bnei Herzliya, qui a tout juste remporté la Coupe d’Israël, en battant l’Hapoël Tel-Aviv (82-87). Son absence va pallier numériquement la blessure de Quinton Hooker (ex Vichy-Clermont), blessé pour 8 à 10 semaines.

Le MVP de Pro A aura la tâche de remplacer Hooker, qui tournait cette saison à 12 points et 5,3 passes décisives de moyenne par rencontre. Cette saison, en Ukraine, D.J. Cooper tournait à 10 passes décisives par match, mais marquait moins de points qu’à l’acoutumée (9,4 points par match). À 31 ans, la vision de jeu de l’américain est toujours un de ses points forts.

Il était pourtant bien en Ukraine

Une signature contrainte et forcée par les évènements actuels car tout se passait bien en Ukraine jusque-là pour D.J. Cooper, lui qui se relançait parfaitement après une suspension de deux ans suite à un contrôle positif, un passage raté à Chalon puis des contrats avortés au Mexique et en Pologne. Sous les couleurs de Dnipro, le double vainqueur de la Leaders Cup (2016 et 2018) avait été désigné meneur titulaire du All-Star Game local. Cependant, la guerre déclenchée par la Russie a poussé les ressortissants étrangers à fuir le territoire ukrainien. Cette opportunité en Israël peut permettre à D.J Cooper de se stabiliser, dans une saison compliquée, entre changements de club et guerre. 

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion