Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Gravelines : Après le -41 à Roanne, le coach J.D. Jackson secoue son groupe

Gravelines-Dunkerque a perdu de 41 points (111-70) pour son premier match à l'extérieur, à Roanne ce mardi. Après la rencontre, John David Jackson a secoué ses troupes dans les vestiaires.
Crédit photo : Jacques Cormarèche

Tout avait pourtant bien commencé, vendredi lors de la première journée à domicile, avec un succès confortable contre Boulogne-Levallois (83-71). Mais quatre jours plus tard, le BCM Gravelines-Dunkerque a pris la foudre à Roanne pour son premier déplacement de la saison de Betclic ELITE. Après une défaite de 41 points (111-70), il y a de quoi baisser les bras. Mais J.D. Jackson commence à avoir de l’expérience en la matière, après les -53 (69-122) et -52 (48-100) subis à Monaco et Limoges en 2021. Dans le vestiaire après le match, l’entraîneur franco-canadien a de suite voulu remobiliser ses troupes. Le club nordiste partage cet après-match :

« Je vais vous dire une chose. Il vaut mieux qu’on ait la même putain d’énergie qu’ils avaient aujourd’hui à notre prochain match à domicile. Après ça nous partons en déplacement (pour deux matches). Les deux prochaines semaines vont être très, très, très dures. D’accord ils ont réussi des tirs très compliqués, on était surpris, mais en deuxième mi-temps, (on a laissé des) backdoors, etc. Bien sûr, ils ont eu une très bonne présaison, ils étaient tous là… Il y avait une seule manière pour nous d’exister dans ce match et nous l’avons abandonné. Aucune concentration… Ils étaient totalement concentrés, nous ne l’étions pas du tout. Dans cette ligue, rien n’est facile, croyez-moi ! C’est une bataille à chaque match et l’équipe qui remporte la bataille physique, domine les rebonds, force les pertes de balle, finit par gagner les matchs car ils ont le rythme et la confiance. Je vous l’ai dit avant la rencontre, ce ne sont pas des mots dans le vent, c’est le seul moyen d’exister dans cette ligue ! Ce n’est pas comme les autres championnats. Si certains sont nouveaux dans cette ligue, ce match est votre alerte. C’était la même l’an passé, on a perdu de 50 points à Limoges. Ce sont des choses qui ne peuvent pas arriver à domicile. »

Vous l’aurez compris, une réaction est attendue pour le prochain match, samedi contre Dijon, une équipe avec deux victoires en deux matches.

« On a deux jours d’entraînement. On a été intérêt d’être l’équipe qu’on a vu vendredi dernier plutôt que l’équipe de ce soir. On aura le temps d’avoir un jeu structuré, d’apprendre à jouer ensemble, mais ce soir c’est inacceptable. Lors du prochain match, la victoire est obligatoire. »

Les joueurs sont donc prévenus.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion