Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Nicolas Laprovittola et Barcelone écœurent l’ASVEL : « On va appuyer sur le bouton « supprimer » »

« Douze points sur rebonds offensifs dans le 3e quart-temps, c’est trop. Le Barça a joué avec beaucoup d’intensité, on a été punis », résume T.J. Parker. Avec déjà une infirmerie bien garnie (Diot, Lighty, Morgan, Wembanyama) et sans Marcos Knight et Dylan Osetkowski, tous les deux testés positifs à la Covid-19 ce vendredi, ce n’était pas mission impossible mais presque pour l’ASVEL. Dominés sous les cercles (45 rebonds à 32), les Villeurbannais ont laissé la bagatelle de 16 rebonds offensifs aux Catalans, finalement privés de leur maître à jouer, Nick Calathes. Beaucoup trop pour espérer une nouvelle performance majuscule après celle de novembre 2020. 

LIRE AUSSI.  Nouvelle opération portes ouvertes sur la route pour Monaco, premier imbroglio avec Mike James

« Nicolas Laprovittola change le match »

Trop inconstants dans l’effort et parfois impuissants, les protégés de T.J. Parker ont encore commencé le match à l’envers (1 à 25 d’évaluation à la fin du premier quart-temps). Comme l’impression que la leçon du Real Madrid n’avait pas été retenue. Avant de se reprendre et de commencer à y croire (28-31, 20’), grâce à l’hyperactivité de Chris Jones (13 d’évaluation en 17 minutes à la mi-temps). Mais on connait l’histoire…

Si Nikola Mirotic a été limité en première mi-temps par un incroyable Charles Kahudi, il a ensuite tranché dans le vif dès le retour des vestiaires avec neuf points à lui tout seul (30-42, 23’). L’ASVEL est revenue (47-51, 34′), puis Nicolás Laprovíttola est sorti de sa boîte et 7 de ses 12 tirs primés ont fait mouche… Auteur de sa meilleure marque en C1, il a définitivement mis le Barça sur orbite, avec une performance XXL (25 points, 7 rebonds et 2 passes pour 28 d’évaluation en 23 minutes). Au point d’écœurer l’Astroballe mais de forcer le respect… « Sa performance a changé le match, estime Šarūnas Jasikevičius. Quand les fans de l’Asvel l’ont applaudi à sa sortie du 4e quart-temps, c’était un joli moment de fair-play. Ce n’est pas si souvent que cela arrive à l’extérieur. » 

« Que tout le monde soit au niveau »

Deux jours après sa défaite contre le Real Madrid, l’ASVEL finit donc bredouille sa semaine espagnole en EuroLeague. Pour la première fois de la saison, les hommes de T.J. Parker enchaînent une troisième défaite de suite dans la reine des compétitions européennes (60-80, 40′). « On aura au moins le même effectif jusqu’à fin novembre, voire début décembre, glisse le coach rhodanien. Il va falloir trouver des solutions et relever la tête après un match comme ça. Est-ce qu’on aura les jambes dimanche ? Je ne sais pas, je ne suis pas inquiet mais il faudra que tout le monde soit au niveau. On va appuyer sur le bouton « supprimer » pour effacer ce match de nos têtes. »  

Cliquez-ici pour consulter les statistiques de la rencontre

À Villeubanne,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion